Rugbyrama

Au bout de l’espoir nippon

Au bout de l’espoir nippon

Le 05/10/2019 à 21:03

COUPE DU MONDE 2019 - Une semaine après son exploit face à l’Irlande, le Japon a confirmé en dominant les Samoa (38-19) avec le bonus offensif. Un match qui rapproche, après un long suspense, le pays hôte d’une qualification historique en quart de finale.

Au tout début d’après-midi au sud de Nagoya, à une bonne heure du Toyota Stadium, dans un paisible édifice shintoïste, deux supporters nippons ont fait le vœu de voir leur équipe battre les Samoa. "Japan will win". Maillots de l’équipe nationale sur le dos, Kanno et Emoto ont glissé ces quelques seuls mots d’anglais maîtrisés après leur prière au sanctuaire d’Atsuta. De quoi prendre la mesure de l’attente qui entoure ces Brave Blossoms depuis cette victoire inattendue face aux Irlandais.

Coupe du monde 2019 - Des supporters japonais

Coupe du monde 2019 - Des supporters japonaisRugbyrama

Mais mis à part au moment du "Kimi Ga Yo", l’hymne japonais, chanté à une seule voix par une marée rouge et blanche de 40 000 supporters, ce vertigineux Toyota Stadium n’a pas eu de dimension spirituelle ce samedi soir. La vérité a été beaucoup plus rude pour les hôtes de ce Mondial qui sont passés par toutes les couleurs ainsi que leur public jusqu’à une délivrance à la hauteur de leur attente dans le temps additionnel. "C’était une équipe forte, mais avec tous nos supporters, dans le stade et à travers le pays, on s’est senti pousser des ailes, c’était une sensation fantastique" confiait Kazuki Himeno.

Une mêlée venue de nulle part

Malgré deux essais marqués et de nombreux « Himeno, Himeno » scandés en tribune pour acclamer notamment l’essai du jeune troisième ligne, les Japonais ont toujours été sous tension sûr et en dehors du terrain. Même Freddy Mercury d’un "Hey ho" très célèbre n’a pas réussi à décrisper la foule sur un temps mort car tout s’est joué dans un money time fou. "Quand les samoa ont fait ce choix de prendre la mêlée après la sirène, on a su que ce moment serait important pour nous, confiait le capitaine japonais, Pieter Labuschagne. Mais c’était des minutes interminables et le moment où Kotaro (Matsushima ndlr) a franchi la ligne, la joie était indescriptible".

Décision fairplay ou inconsciente, chacun se fera son idée mais elle n’était pas du tout attendue par le talonneur Shota Horie qui a voulu souligner "le respect envers ces supers bonhommes" malgré son anglais très hésitant. En toute simplicité, Kotaro Matsushima, a lui juste fini le travail : "on avançait sur la mêlée et il y avait suffisamment d’espace sur la gauche, donc je savais que je pouvais réussir à marquer cet essai". Dans les travées, cette quatrième réalisation a fait exploser la foule dans une liesse à l’opposé de l’habituelle tenue japonaise et a complètement changé la donne.

" Une situation entièrement nouvelle"

"C’est la toute première fois que le Japon se retrouve en position de remporter sa poule. C’est une situation entièrement nouvelle pour nous" a rappelé le sélectionneur japonais, Jamie Joseph. Avec ce 3/3 dont deux bonus offensifs, les Brave Blossoms ne peuvent pas être plus près de faire partie des huit meilleures équipes du monde. Et même si la longue communion avec le public après le match était à la hauteur d’une qualification déjà acquise, l’Écosse était dans toutes les bouches en zone mixte.

"Ça va être un gros match, le vainqueur de cette poule ne gagne rien, car après ce sera soit la Nouvelle-Zélande soit l'Afrique du Sud. Mais on ne se projette pas au-delà du match contre l'Écosse, qui est une très bonne équipe. On ne les a jamais battus". Il faudra un autre exploit japonais pour valider comptablement ce quart de finale mais ce troisième rendez-vous réussi a encore démontré un infatigable espoir nippon salué par Jamie Joseph. "La foi du public en notre équipe n’arrête pas de croître, et on va en avoir besoin dans la semaine qui vient…".

Coupe du monde 2019 - Des supporters japonais

Coupe du monde 2019 - Des supporters japonaisRugbyrama

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés