Icon Sport

Rugby - France-Angleterre, ce match qui scellera la liste de Saint-André

France-Angleterre, ce match qui scellera la liste de Saint-André

Le 21/08/2015 à 10:18Mis à jour Le 21/08/2015 à 10:50

PREPARATION COUPE DU MONDE - Le France-Angleterre de samedi, deuxième test-match de l'été, est aussi le plus attendu avant la Coupe du monde. Située la veille de l'annonce des 31 joueurs qui iront au Mondial, cette rencontre doit permettre à Philippe Saint-André de boucler définitivement sa liste.

Pour les 36 rugbymen français qui n'ont pas compté les gouttes de sueurs perdues depuis le 6 juillet, le dénouement est tout proche. Dimanche matin, ils sauront si la Coupe du monde 2015 se fera avec ou sans eux. Si près du verdict, Philippe Saint-André a sa liste finale déjà pré-remplie, avec deux ou trois interrogations tout au plus. Pour les plus incertains qui joueront le Crunch samedi, ce sera la dernière chance de montrer qu'ils méritent de figurer dans le wagon des mondialistes. Ou de ne pas en descendre, selon le point de vue.

Eddy Ben Arous en plein exercice de musculation à Marcoussis - 7 juillet 2015

Eddy Ben Arous en plein exercice de musculation à Marcoussis - 7 juillet 2015Icon Sport

Le sujet est sensible et volontairement évité par les joueurs. "On n'en parle presque jamais voire jamais", affirme le pilier Eddy Ben Arous. "Pour ma part, je n'ai, à aucun moment, eu ce genre de discussion avec un autre joueur". En balance avec Vincent Debaty et Xavier Chiocci, le Racingman fait bien partie des joueurs sans certitudes. Titulaire samedi contre le XV de la Rose, il serait inspiré de rendre une copie de qualité, à l'instar du Clermontois Damien Chouly ou du Toulonnais Sébastien Tillous-Borde.

Le profil d'une équipe-type

Bernard Le Roux (XV DE FRANCE) préparation coupe du monde 2015 - le 4 aout 2015

Bernard Le Roux (XV DE FRANCE) préparation coupe du monde 2015 - le 4 aout 2015Icon Sport

"C'était une équipe différente à Twickenham. Il y a eu du changement et c'est vrai qu'on aura une équipe très costaud et qu'on fera, je l'espère, de bonnes choses sur le terrain" souhaite le troisième ligne Bernard Le Roux. Excité à l'idée de disputer son premier match de la saison, le flanker n'est toutefois "pas stressé". Et pour cause. Figurer dans ce XV de départ bâti pour rivaliser avec le meilleur XV de la Rose s'apparente à une preuve supplémentaire de confiance pour la quasi-totalité des titulaires. Un très mauvais présage, aussi, pour Xavier Chiocci, Sébastien Vahaamahina et Loann Goujon, sur le banc à Twickenham et en tribune ce samedi. Pour ces trois joueurs, le sort est peut-être déjà scellé. Seule une blessure ou une prestation cauchemardesque d'un concurrent lors de ce Crunch semble pouvoir les sauver.

Contenus sponsorisés