Eurosport

Toulouse en fanfare

Toulouse en fanfare
Par Rugbyrama

Le 11/10/2009 à 10:10Mis à jour

La Stade toulousain n'a laissé aucune chance à Sale (36-17) pour son entrée en Coupe d'Europe. Une victoire bonifiée glanée grâce à cinq essais tous plus beaux les uns que les autres. Auteur d'un doublé, Vincent Clerc est devenu le meilleur marqueur de l'histoire de la compétition avec 30 essais.

Le Stade toulousain n'a pas manqué son entrée dans la compétition. Mieux, les hommes de Guy Novès ont su se rendre le match facile grâce à une entame fulgurante. Il fallait moins de deux minutes à Maxime Médard pour inscrire le premier essai de la rencontre après une superbe passe au pied d'Elissalde pour Vincent Clerc. Après un tel départ, le match était à sens unique grâce notamment à la prestation des avants stadistes survoltés en mêlée, précis en touche, énergiques au sol, et flamboyants ballon en mains.

Les Anglais de Sale, qui se présentaient dans une composition surprenante puisque certains cadres avaient été laissés au repos, étaient condamnés à essuyer les vagues toulousaines mais ils ne pouvaient empêcher un doublé de Vincent Clerc. L'ailier stadiste, qui est devenu le meilleur marqueur de la compétition avec 30 réalisations, se montrait opportuniste à la 13e minute et adroit à la 29e minute et portait le score à 24 à 3 à la pause.

La réaction d'orgueil de Sale

Le deuxième acte débutait sur les mêmes bases. Yves Donguy, entré à la place d'Heymans à la pause, se montrait même encore plus rapide que Maxime Médard. Il n'avait besoin que d'une minute pour aplatir le quatrième essai des siens. Le bonus offensif acquis, le Stade toulousain relâchait progressivement son emprise et Guy Novès effectuait tous ses changements.

Les Anglais tentaient bien de réagir mais leur jeu stéréotypé se heurtait au premier rideau défensif des Haut-Garonnais et ils offraient plusieurs ballons de récupération aux locaux. C'était sur une de ces précieuses munitions que Byron Kelleher tapait dans le dos de la défense et Yves Donguy se retrouvait seul pour marquer un cinquième essai.

Les Rouge et Noir terminaient la rencontre en roue libre en essayant de s'engouffrer dans tous les espaces mais en délaissant toute notion de stratégie. Les Sharks de Sale en profitaient pour marquer deux essais dans les cinq dernières minutes. Une fin de match anecdotique tant les joueurs de Guy Novès avaient démontré pendant une heure leur supériorité.

Contenus sponsorisés