"On a les arguments"

Clerc: "On a les arguments"
Par Rugbyrama

Le 07/10/2009 à 18:43Mis à jour

Auteur d'un essai contre Montpellier samedi dernier, l’ailier du Stade toulousain Vincent Clerc revient en forme au meilleur moment. Prêt à s'emparer du record d'essais en H Cup détenu par Daffyd James, l'international se méfie quand même de la défense de Sale. Verdict au Stadium.

Une semaine avant l'ouverture de la H Cup contre Sale, votre victoire à Montpellier (30-12) peut-elle avoir été le point de départ véritable de votre saison ?

Vincent CLERC : Peut être. En tout cas, elle signifie que tout le travail effectué depuis le début de saison allait dans le bon sens, que c'était la clé pour être performant, pour nous amener à conclure nos actions. Il y a eu un match de bon niveau contre Montpellier, il faudra le reproduire à un niveau supérieur. Cette victoire prouve qu'il nous manquait de la confiance, de la réussite, de la patience. Mais on a les arguments pour être bien en place, pour marquer sur nos temps forts.

Quelle analyse avez-vous fait du jeu de Sale ?

V. C. : Pour l'instant, nous avons bien travaillé sur l'analyse de leur défense. Il apparaît que les Sharks ont un premier rideau très solide. Avec une défense qui peut être comparée à celle de Biarritz il y a quelques saisons : une défense qui perd du terrain mais qui se fait rarement passer. On a aussi vu qu'ils jouaient bien les contres. Il faudra se méfier de leur capacité à exploiter les ballons de récupération.

Est-ce un atout d'avoir pu vous tester contre le Stade français réputé aussi pour son premier rideau défensif ?

V. C. : Tout a fait. Paris nous a mis en difficulté. Pour ne pas taper dans un mur, il faudra alterner jeu au pied de pression et jeu à la main. Il faudra transformer les occasions en occasions d'essais. C'est ce qui fait la différence contre les grandes équipes : les moindres occasions sont importantes.

La capacité à vous adapter aux défenses adverses est apparue comme un problème récurrent. Comment le ressentez-vous ?

V. C. : C'est vrai, c'est pour ça qu'on travaille beaucoup ce secteur à l'entraînement. Le plus compliqué est de s'adapter aux défenses qui montent en pointe. Ce n'est jamais évident de gérer des défenses agressives. Il faut parvenir à s'adapter, oser faire la passe de plus, être capable de bien analyser. Contre Sale, on va tomber sur un autre type de défense – qui recule mais se fait rarement franchir. Il faudra jouer avec moins de profondeur.

Vous pouvez devenir dimanche meilleur réalisateur de l'histoire de la H Cup. Avant Sale, vous n'êtes qu'à une unité du record de Daffyd James (29 essais).

V. C. : Ce n'est pas un objectif à court terme. Bien sûr, c'est sympa de posséder un record, valorisant. Et j'aimerais le battre. Mais je ne suis pas fixé sur un match particulier pour y parvenir. Ca viendra quand ça viendra.

Contenus sponsorisés