• Matthis Lebel - Toulouse
    Matthis Lebel - Toulouse

Le Stade Toulousain signe un gros coup d’entrée à Thomond Park

Le | Mis à jour

CHAMPIONS CUP - Les Toulousains ont marqué leur entrée en lice sur la scène européenne/internationale, avec un succès sur les terres du Munster (13-18). Les Haut-Garonnais ont livré une prestation plus que convaincante en Irlande, malgré la brume.

On ne pouvait pas faire plus Irlandais que cet après-midi à Thomond Park, rouge de passion en tribune, mais couvert d’une brume épaisse qui n’a pas empêché le Stade Toulousain de renouveler un exploit sur ce terrain, imposant son jeu et son rythme à un Munster bien muselé. La physionomie de la seconde période, marquée par une énorme défense toulousaine, a permis de contenir les réactions irlandaises et d’aller chercher ce précieux succès.

Quand on évoque cette défense, on peut ainsi ressortir tout un collectif qui s’est accroché dans le jeu au sol pour dicter sa loi, à l’image de Dorian Aldegheri auteur d’une grosse prestation. Côté irlandais, malgré un Joey Carbery inspiré et auteur de tous les points de son équipe avec deux pénalités (39e et 75e), ainsi que la transformation de son propre essai suite à un ballon orienté petit côté (10e), il y a eu cette grosse difficulté à trouver des solutions.

Le Munster s’est en effet enfermé dans un jeu caractéristique fait d’enchainement de phases, rapides ou lentes mais dans le but de faire mal à une défense sans cesse en place et qui n’a que rarement été prise à défaut.

Un réalisme incarné par deux essais

Les 20 premières minutes ont bien vu les Munstermen priver le Stade Toulousain de premières munitions offensives, mais la première différence est à l’image de cette partie. Un froid (dans tous les sens du terme !) réalisme. Dans la continuité d’une mêlée gagnée par les Haut-Garonnais dans leur camp, la touche trouvée dans le camp adverse a permis la fixation et le décalage de Ramos vers Mathis Lebel (23e). Puis au retour des vestiaires – comme pour marquer à nouveau l’adversaire à un moment idéal – Lucas Tauzin est lui venu terminer sur un petit côté une action construite par les avants, sur un ballon porté consécutif à une touche (43e). Et on ajoutera une autre pénalité de Thomas Ramos importante sur la fin pour breaker (72e).

Toulouse effectue donc la plus belle des entames dans cette Champions Cup, avec une victoire convaincante sur une pelouse qui compte. Le Munster sort forcément frustré et doit, lui, se contenter du point de bonus défensif.