Icon Sport

Montpellier s'incline contre les Harlequins, mais se qualifie

Montpellier s'incline contre les Harlequins, mais se qualifie

Le 16/04/2022 à 15:21Mis à jour Le 16/04/2022 à 15:48

CHAMPIONS CUP - Au terme d'un match d'une grande intensité, Montpellier valide son billet pour les quarts de Champions Cup malgré sa défaite sur le terrain des Harlequins 33-20. Avec 14 points d'avance acquis au match aller, le MHR rallie le prochain tour pour un petit point.

Que ce fut dur pour les Montpelliérains. Après une bataille de 80 minutes, le MHR est la première équipe française qualifiée pour les quarts de finale de la Champions Cup. Une qualification acquise sur le terrain des Harlequins malgré une défaite 33 à 20. Montpellier a su résister aux assauts anglais en deuxième mi-temps pour rallier le prochain tour de la coupe d'Europe après le Leinster et Sale hier soir.

Une semaine après les neuf essais au GGL Staduim, Montpelliérains et Londoniens ont de nouveau offert beaucoup de spectacle cette après-midi et surtout en début de match. Pour combler leur déficit de 14 points, les Harlequins ont fait le pari du jeu. Jouer tous les ballons à la main et ne pas prendre les points lorsque les occasions se présentaient. Un choix qui s’est avéré payant en première mi-temps, puisque les Anglais ont scoré sur la première possession de la rencontre après seulement 30 secondes de jeu.

Les Anglais récupèrent le renvoi et tiennent le ballon devant les 22m du MHR. Lancé au centre du terrain, le troisième ligne centre et capitaine Alex Dombrandt perce et transmet à son arrière Huw Jones qui va inscrire le premier essai de la rencontre. Les supporters du Twickenham Stoop n’en demandaient pas tant.

Après cette première réalisation, les deux équipes se sont rendues coup pour coup. Et la première mi-temps s’est résumée à un scénario où les attaques ont constamment pris le pas sur les défenses. Car lorsqu’il s’agit de marquer des essais, les Montpelliérains ont aussi des atouts à faire valoir.

Un festival offensif qui va néanmoins profiter aux locaux puisqu’ils vont regagner les vestiaires avec pas moins de 11 points d’avance (28-17), avec quatre essais inscrits contre deux encaissés et un retard du match aller quasiment comblé.

Une deuxième mi-temps plus cadenassée

Si la première période a accouché sur 6 essais, la seconde a, elle, été plus fermée. Seuls huit petits points ont été marqués par les deux équipes sur les 40 dernières minutes. La faute notamment à une défense de Montpellier qui n’a cessé de repousser les assauts des Harlequins. Car après la pénalité de Handré Pollard à la 55e qui permet au MHR de revenir à huit longueurs de son adversaire (28-20), les Anglais vont monopoliser le ballon. À tel point qu’ils vont quasiment passer les 20 dernières minutes dans les 22m des coéquipiers de Yacouba Camara.

Les locaux vont faire le siège des 5m de Montpellier durant presque 10 minutes. Une domination en touche et en mêlée qui va finalement s’achever par une pénalité contre les Harlequins sur une obstruction alors que Marcus Smith pensait avoir marqué un essai. Après avoir fait le dos rond, les Montpelliérains vont finalement craquer à la 76e sur une énième attaque anglaise qui va envoyer l’ailier Louis Lynagh dans l’en-but pour la deuxième fois de l’après-midi.

Un essai capital puisqu’il ramenait les coéquipiers de Dombrandt à seulement un petit point de Montpellier sur la double confrontation avant la transformation. Auteur d’un très bon match, Smith a raté la transformation qui aurait pu permettre aux Anglais de se qualifier pour les quarts de finale. Les Cistes peuvent souffler, ils participeront aux quarts.

Contenus sponsorisés