Icon Sport

Les Rochelais fautifs et battus

Les Rochelais fautifs et battus

Le 24/11/2019 à 16:00Mis à jour Le 24/11/2019 à 16:25

CHAMPIONS CUP - Malgré une belle réaction au retour des vestiaires, les Rochelais s’inclinent logiquement à Sale (25-15) et peuvent regretter leur trop grande indiscipline avec 17 pénalités concédés et un expulsé.

Cette deuxième défaite en deux matchs a surement déjà tué tous les espoirs du Stade rochelais dans cette édition de la Champions Cup, et les regrets seront forcément grands car Sale est loin d’avoir impressionné. Renforcés par le retour de Faf de Klerk, leur demi de mêlée champion du monde parfois tombé dans la suffisance, les Sharks se sont principalement nourris des erreurs adverses pour prendre le score et conserver un avantage parfois timide mais finalement décisif.

C’est le carton rouge contre Pierre Bourgarit qui a tout fait basculer (38’). Alors que son équipe est déjà à 14 pour une faute de Rémi Leroux ayant annihilé une occasion d’essai des Anglais, une mêlée est demandée. Derrière, les esprits s’échauffent et le talonneur vient placer une inutile « fourchette » sur Tom Curry. Ce geste risque de lui coûter, en plus d’avoir cassé les ambitions des Maritimes sur cette rencontre. Car malgré l’adversité, ils n’étaient menés que de trois longueurs à la mi-temps (10-7).

Le 40e essai de Chris Ashton

L’entame aura été compliquée pour les hommes de Jono Gibbes, comme en témoigne la réalisation de Rohan Janse van Rensburg, venant bonifier sur un petit côté une initiative de De Klerk derrière une mêlée (7’). Malgré ce constat, il faut souligner que La Rochelle a été capable de marquer sur sa première initiative du match, grâce à une percée de Vincent Rattez venu conclure sous les poteaux (20’). Dans la foulée, il est fait le choix de jouer une pénaltouche malgré une pénalité idéalement placée (24’) ; un choix non payant et qui aurait pu être sanctionné d’un contre assassin de 100m de Chris Asthon s’il n’y avait pas eu un-avant sur l’avant-dernière passe entre MacGinty et De Klerk (28’). Les Rochelais ont alors fait preuve d’un excès de confiance, ratant l’unique occasion de prendre les devants.

Malgré une indiscipline rédhibitoire, sanctionnée d’un essai de pénalité après la pause pour la faute de Danny Priso ayant écroulé un ballon porté (46’), La Rochelle a fait face à une équipe de Sale souvent dans la précipitation. Les Anglais se sont longtemps montrés incapables de porter l’estocade avant la toute fin, malgré un précieux travail des frères Curry. Tawera Kerr Barlow a fait du bien aux Maritimes quand il est entré, mais c’est bien Chris Ashton qui s’est distingué. L’ailier a marqué son 40e essai en Champions Cup en profitant d’un coup de pied contré de Brock James et d’un repli défensif manqué de Levani Botia (73’). Et comme face à Exeter une semaine plus tôt, le Stade rochelais s’est offert un dernier essai pour l’honneur, œuvre de Jérémy Sinzelle venu récompenser une certaine détermination (80’+2).

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0