Other Agency

Yohan Le Bourhis : "J'ai envie de jouer et j'ai envie de montrer ce que je suis capable de faire"

Le Bourhis : "J'ai envie de jouer et j'ai envie de montrer ce que je suis capable de faire"
Par Rugbyrama

Le 11/10/2018 à 18:07Mis à jour Le 12/10/2018 à 10:59

CHAMPIONS CUP - Très peu utilisé, Yohan Le Bourhis pourrait être une des surprises de Christophe Urios dans le groupe Castrais pour le match de dimanche à Gloucester au Kingsholm Stadium en raison des nombreuses blessures qui touchent l'effectif tarnais.

Rugbyrama : Êtes-vous prêt pour commencer cette Champions Cup?

Yohan Le Bourhis: C'est le début d'un deuxième championnat très important que nous attendons. Christophe Urios nous a prévenus qu'il fallait monter d'un cran notre niveau dans tous les secteurs de notre jeu. Cette coupe d'Europe est une des compétitions les plus difficiles dans le rugby. Je pense qu'on est prêt pour ce match contre Gloucester.

Habituellement pour le CO, les matches de coupe d'Europe représentent une occasion de se montrer pour les joueurs en manque de temps de jeu. Ce match représente-t-il une opportunité pour vous?

Y.LB: Ce sera le choix des coaches. On s'est promis cette année de jouer à fond cette coupe d'Europe. Je ne sais pas si les coaches vont faire tourner l'effectif. Cela sera leurs choix. Pour ma part, je prends tout ce qu'il y a à prendre. J'ai envie de jouer et j'ai envie de montrer ce que je suis capable de faire dans un match. Si c'est le cas, je vais tout donner sur le terrain.

" Dans le Top 14, on a réussi à prouver que nous pouvions faire partie des grands. Pourquoi ne pas faire partie des grands dans cette Champions Cup"

Pourquoi ce changement d'ambitions?

Y.LB: On a le droit de se faire cette promesse entre nous. Dans le Top 14, on a réussi à prouver que nous pouvions faire partie des grands. Pourquoi ne pas faire partie des grands dans cette Champions Cup cette saison? Il y a peut-être eu un peu de rotations lors des années précédentes mais cette année, on veut vraiment aller le plus loin possible. Pourquoi pas?

Yohan Le Bourhis (Castres) - Patrick Olombel / Castres Olympique

Yohan Le Bourhis (Castres) - Patrick Olombel / Castres OlympiqueOther Agency

Qu'est-ce qui change lors d'une coupe d'Europe?

Y.LB: Tout va plus vite. Même dans la semaine et peut-être sans s'en rendre compte, tout va beaucoup plus vite. On est plus concentré. On ne met pas le Top 14 de côté mais cela reste un engouement énorme. On joue une coupe d'Europe face aux meilleures équipes d'Europe. On monte tous d'un niveau. C'est cela qui est impressionnant à voir. On va jouer dans des stades différents et on se frotte aux meilleurs. On verra jusqu'où on peut aller.

Que gardez-vous en mémoire de votre match européen de la saison dernière face à Leicester où vous étiez sorti sur KO?

Y.LB: Pas grand chose justement... Je me souviens surtout du rythme de la rencontre. Tout va beaucoup plus vite. j'en ai gardé une superbe expérience. C'est à nous de nous mettre au niveau. L'année dernière, nous avons peut-être un peu regardé et profité de cette ambiance. Cette année, c'est différent, on doit être capable d'imposer notre rythme à ces équipes.

" Ils sont quatrièmes au classement et ce n'est vraiment pas une équipe à prendre à la légère."

Que savez-vous de votre futur adversaire, Gloucester, que le CO n'a jamais rencontré en coupe d'Europe?

Y.LB: On s'attend à une très grosse ambiance là-bas. Ils restent sur une belle victoire à l'extérieur (21-35) sur la pelouse des Wasps. Ils vont être en confiance et jouer à fond. C'est à nous de faire un très gros match. C'est une équipe très complète. Ils ont été finalistes de la petite coupe d'Europe les deux dernières saisons et cette année, ils font partie des grosses équipes de la Premiership. Ils sont quatrièmes au classement et ce n'est vraiment pas une équipe à prendre à la légère.

La défaite contre le Stade français peut-elle vous servir de piqûre de rappel ?

Y.LB: On n'était pas dans la facilité. Cela a juste été une très grosse équipe. Cela nous rappelle que l'on doit rester concentré sur chaque matches que ce soit à domicile ou à l'extérieur. Il y a de très grosses équipes en Top 14 et on n'a pas le droit à l'erreur. On va se servir de cette défaite, corriger nos erreurs et tenter de ne pas les reproduire sur la pelouse de Gloucester.

La blessure de Benjamin Urdapilleta change-t-elle la donne?

Y.LB: Bien sûr. Pour ma part, je ne vais pas le cacher, Benjamin Urdapilleta fait partie des meilleurs ouvreurs du championnat. C'est un excellent joueur. Il a énormément de charisme et il sait gérer une équipe. C'est peut-être un manque pour l'équipe. Il faut que je prenne exemple sur lui et que je mette en place ce qu'il m'a appris pour le faire à mon tour. Il y a peut-être une occasion à prendre pendant sa blessure mais ce sont les coaches qui vont décider.

Contenus sponsorisés
0
0