Icon Sport

Les Saracens font plier le Munster et valident leur billet pour la finale

Les Saracens font plier le Munster et valident leur billet pour la finale

Le 20/04/2019 à 17:48Mis à jour Le 20/04/2019 à 18:26

CHAMPIONS CUP - Après une première mi-temps extrêmement hachée, les Sarries ont logiquement pris le dessus physiquement sur des Munstermen trop fébriles (32-16). Le demi de mêlée Ben Spencer et le troisième-ligne Billy Vunipola sont a créditer d'une superbe prestation.

Les Saracens sont donc de retour. Deux ans après leur dernier sacre européen, les Sarries reviennent en finale de la Champions Cup après avoir éliminé de leur route le Munster (32-16). Une victoire logique mais qui ne s’est dessinée qu’en seconde période, après un premier acte très fermé (12-9). Un essai peu après le retour des vestiaires de Rhodes (43e) a fait basculer la partie en faveur du champion d’Angleterre et Billy Vunipola a enfoncé le clou en fin de partie (72e).

Cette demi-finale a démarré par une vraie déception et a pris son temps pour transmettre du plaisir aux tribunes clairsemées. Avec seulement 16 235 spectateurs pour une enceinte qui peut en contenir le double, la Ricoh Arena de Coventry a sonné creux et mis en lumière l’échec cuisant de l’EPCR à la remplir. Et ce n’est pas la première période qui a donné matière aux braves présents à compenser le vide. Un résumé un brin provocateur reviendrait à dire que ce fut, durant quarante minutes, une affiche de Champions Cup avec un petit contenu de Top 14 et un stade rempli comme pour un match de Ligue celte. Malgré le soleil, les deux équipes se sont livrées à du défi physique et un bras de fer engagé dans lesquels elles se sont montrées, disons-le, relativement précises.

Farrell clinique à l’image de son équipe.

Dans ce contexte, le premier qui craquait avait de grandes chances de perdre le match et c’est exactement ce qu’il s’est passé. L’essai encaissé par les Munstermen juste après la reprise leur a cassé les pattes et cet esprit combattif dans les zones d’affrontement qui fait leur force. Et le champion d’Angleterre de poser un véritable canevas sur la partie. Sur les quatorze premières minutes de la seconde période, le Munster n’a eu le ballon que 14% du temps et a encaissé un 13-0.

Champions Cup - Owen Farrell (Saracens) contre le Munster

Champions Cup - Owen Farrell (Saracens) contre le MunsterIcon Sport

De quoi tuer un match, d’autant plus qu’Owen Farrell était aussi précis au pied que le plan de jeu pragmatique mis en place par son entraîneur Mark McCall. L’ouvreur international du XV de la Rose n’a manqué qu’un seul de ses neuf tirs au but tentés, contribuant ainsi à décrotter la province irlandaise et à offrir aux siens une fin de match sereine et maîtrisée. En atteste ce chiffre impressionnant de 136 rucks remportés sur 139 ballon en mains. En cas d’exploit ce dimanche au Leinster, le Stade toulousain sait quel adversaire chirurgical l’attend sur la dernière marche de sa conquête européenne.

Plus d'infos à suivre ...

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0