Icon Sport

Montpellier : quatre garçons plein d’avenir

Montpellier : quatre garçons plein d’avenir
Par Rugbyrama

Le 13/01/2018 à 10:56Mis à jour Le 13/01/2018 à 10:58

Cet après-midi à 16h15, les Héraultais défient les Chiefs d’Exeter dans leur antre. Déterminés à créer un exploit pour garder leur destin en main dans la course aux quarts-de-finale, ils s’appuieront sur quatre jeunes talentueux, dont deux surprises inattendues. Seront-ils au niveau de ce grand rendez-vous ?

Gela Aprasidze, la pépite géorgienne

Un cadeau d’anniversaire avant l’heure. Alors qu’il fêtera ses vingt ans dimanche, Gela Aprasidze connaîtra en milieu d’après-midi son baptême du (de) feu dans l’enfer du Sandy Park. Une première avec Montpellier qui n’effraie pas le numéro neuf : "Je ne suis pas effrayé car nous, les Géorgiens, nous n’avons peur de rien. (…) Je n’attends que ça, ma chance. Je suis encore trois plus motivé que d’habitude et je me sens prêt à jouer avec les pros. Même si je sais bien que ça va être difficile pour moi."

Gela Aprasidze

Gela AprasidzeIcon Sport

Propulsé dans la lumière après les forfaits des trois demi de mêlée héraultais (Paillaugue, Pienaar et Sanga), l’Espoir héraultais n’est pas un bizut. Révélation du dernier mondial des moins de 20 ans où il fut auteur d’un essai exceptionnel face à l’Irlande, ce petit gabarit (1,70m et 75kg) est un talent pur. Ancien lutteur, son centre de gravité bas, ses appuis de feu et ses crochets courts sont ses meilleures armes. Attendu au tournant, Aprasidze pourrait s’offrir une “finale” de rêve à l’Altrad Stadium face au Leinster (Pienaar sera certainement encore juste) s’il répond présent en Angleterre (Mogg couvre le poste de neuf sur le banc). En gagnant son duel face à l’ancien Héraultais, Nic White. Un défi de taille.

Gabriel N’Gandebe bouscule la hiérarchie

Le choix est tout sauf anodin. Vern Cotter a décidé de titulariser Gabriel N’Gandebe à Exeter, alors qu’il pouvait compter sur ses titulaires et n’était pas restreint comme en Top14, par les quotas JIFF. Ainsi, l’ailier de poche a poussé sur le banc Benjamin Fall, Joe Tomane ou encore Jesse Mogg. Et fait sortir du groupe Timoci Nagusa... Rien que ça ! Auteur de son premier essai et d’un excellent match contre Toulouse, ce joueur de vingt ans doit confirmer ses belles promesses. Titularisé pour la cinquième fois aujourd’hui, N’Gandebe aura pour mission de faire parler sa pointe de vitesse supersonique pour créer des décalages et semer le désordre dans la défense anglaise, redoutée pour sa rigueur et son agressivité. Pour cela, il devra dépasser la pression qui l’avait fait déjouer à La Rochelle.

Gabriel N’Gandebe

Gabriel N’GandebeIcon Sport

Henry Immelman, le surdoué

Du haut de ses 22 ans, le Sud-Africain dégage une maturité déconcertante. Meilleur jeune du MHR et auteur d’un début de saison canon malgré des blessures, Henry Immelman séduit à chacune de ses sorties. Joueur polyvalent déjà très complet, il sera aligné à l’arrière face aux Chiefs. A l’aise sous le ballons hauts et excellent à la relance, il parvient souvent à faire des différences, notamment dans les petits espaces. Et peut aussi s’appuyer sur un jeu au pied long très précieux. Très utilisé en Top14 (8 titularisations), Immelman n’a joué que deux matchs de Champions Cup et s’est offert un doublé à la dernière journée face à Glasgow. Pour sa première titularisation, il devra prouver qu’il peut encore élever son niveau de jeu sur la scène européenne.

Henry Immelman (Montpellier)

Henry Immelman (Montpellier)Icon Sport

Nicolaas Van Rensburg, le maître des airs

Nico Van Rensburg (Montpellier)

Nico Van Rensburg (Montpellier)Icon Sport

Vingt et un ballons gagnés et trois volés. Les statistiques en touche de Nicolaas Van Rensburg (23 ans ; 1,99m et 109kg), quatrième meilleur sauteur de la Champions Cup, résume l’importance prise cette saison par le deuxième ligne. Et pourtant, personne n’aurait misé une pièce sur lui en début d’année. Capitaine de touche, le Sud-Africain est devenu indispensable à l’alignement du MHR. Il tentera cet après-midi d’empêcher Jonny Hill (23 ans ; 2m01 et 102kg) et Donovan Armand (1,91m et 112kg ; 27 ballons gagnés et un volé, meilleur sauteur de Champions Cup), de régner en patrons dans les airs. Aligné d’entrée pour tous les matchs de cette compétition (13 au total), Van Rensburg devra faire oublier l’absence prévue de Jacques Du Plessis (blessé jusqu’à la fin de saison) et celle surprise de Paul Willemse (forfait). En apportant aussi sa vitesse de déplacement aux côtés du puissant Konstantin Mikautadze.

Par Julien Louis

Contenus sponsorisés
0
0