Icon Sport

CHAMPIONS CUP - Clermont bat le Leinster et se qualifie pour la finale (27-22)

Clermont poursuit son rêve

Le 23/04/2017 à 17:58Mis à jour Le 23/04/2017 à 18:44

CHAMPIONS CUP - A Lyon, les Clermontois ont réussi à prendre le dessus face aux Irlandais du Leinster ce dimanche en demie grâce notamment à 2 drops de Camille Lopez en seconde période (27-22). L'ASM rejoint les Saracens en finale !

Clermont l'a enfin fait ! Après deux défaites ces dernières années contre le Leinster en phase finale de Coupe d'Europe, les Jaunards sont enfin venus à bout du Leinster sur la pelouse de Gerland (27-22). Un succès qui s'est largement dessiné lors d'un premier acte totalement maîtrisé, avec un score de 15 à 3 à la pause. Le Leinster s'est ensuite réveillé pour revenir dans le match, mais Clermont a alors pu compter sur un Camille Lopez des grands jours auteur de deux drops en deuxième période alors que son équipe était en souffrance. L'ASM ira donc défier les Saracens à Edimbourg pour tenter de glaner son premier titre dans la grande coupe d'Europe.

On a même presque cru que ça allait être facile pour les hommes de Franck Azéma, tant ils ont semblé intouchables lors de la première période. Les Irlandais, amoindris par quelques absences dont celle de Sean O'Brien, ne parvenaient jamais à ralentir le jeu clermontois. Pire, ils se montraient paradoxalement très indisciplinés au sol, un secteur qu'ils dominent traditionnellement. Yato et Strettle plongeaient chacun leur tour lors du premier quart d'heure dans l'en-but d'un Leinster méconnaissable. Mais les Auvergnats, trop souvent déçus à ce niveau, savaient que le plus dur restait à faire. "On a mené rapidement 15-0, mais je savais que ça allait être dur car le Leinster ne lâche jamais", admettait Franck Azéma.

Peceli Yato (Clermont) - 23 avril 2017

Peceli Yato (Clermont) - 23 avril 2017Icon Sport

Parra et Lopez impériaux

La pénalité réussie par Sexton juste avant la pause était effectivement annonciatrice d'un deuxième acte beaucoup plus équilibré. Les quinze premières minutes étaient même totalement à mettre au crédit des Irlandais que l'on retrouvait offensifs, n'hésitant pas à tenir le ballon et à relancer de leurs 22m pour revenir à 15-12 grâce à la botte de Sexton. C'est alors qu'intervenait le tournant du match, avec l'essai somptueux de Leavy finalement refusé pour une obstruction de ce même Leavy au départ de l'action. "Heureusement que l'essai a été refusé, mais il a eu le mérite de nous piquer. Ce fut un tournant, car nous avons ensuite eu le caractère pour reconstruire et être efficaces, notamment grâce à Camille", avouait l’entraîneur jaunard.

Morgan Parra (Clermont) contre le Leinster

Morgan Parra (Clermont) contre le LeinsterAFP

Car si le premier acte avait été marqué par la conduite du jeu de Morgan Parra, et son occupation du terrain suffocante pour les Irlandais, c'était son compère de la charnière qui allait se mettre en évidence dans la dernière ligne droite de cette demi-finale. Il claquait deux drops magistraux de près de quarante mètres pour maintenir son équipe hors de portée. Et malgré le magnifique essai en solo de Ringrose, Clermont prouvait qu'il avait assez de ressources pour tenir le score en fin de rencontre. Et, qui sait, pour aller au bout ? "Cette année, quelque chose se passe, c'est sûr. On a de la maturité sur le terrain, du réalisme dans les grands moments. Ce sera un gros morceau en finale mais on est sur la bonne voie", lance un Franck Azéma plein d'espoir. C'est bien là tout le mal que l'on souhaite à l'ASM.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0