Icon Sport

Boudjellal remporte son procès contre l'EPCR

Boudjellal remporte son procès contre l'EPCR
Par Rugbyrama

Le 26/02/2020 à 16:12Mis à jour Le 26/02/2020 à 17:11

L'ancien président du RCT Mourad Boudjellal a remporté son procès contre l'EPCR et son directeur général Vincent Gaillard rapporte Var-matin. Ce dernier avait accusé Boudjellal d'avoir un "comportement homophobe" dans un communiqué de presse paru le 18 juillet 2018. L'EPCR et son directeur ont été reconnus coupables de "diffamation" par le tribunal correctionnel .

Vincent Gaillard a été condamné à une amende avec sursis de 5 000 euros tandis que l'EPCR écope d'une amende "ferme" de 10 000 euros. En plus de cela, les deux entités reconnues coupables devront indemniser le préjudice moral fait à l'encontre de Mourad Boudjellal à hauteur de 30 000 euros. Le Rugby Club Toulonnais en obtient aussi 10 000 suite à ce préjudice. Gaillard et l'EPCR ont 10 jours pour faire appel de cette décision.

Tout commence en 2018 lors d'une rencontre de Coupe d'Europe entre Toulon et Trévise. Mathieu Bastareaud, alors joueur du RCT va insulter un joueur Trévisan, des paroles qui lui vaudront plusieurs semaines de suspension. Dans la foulée du match, Boudjellal va fermement défendre son joueur en critiquant sévérement l'EPCR. L'ancien président du RCT avait alors décidé de se livrer à RugbyRama pour évoquer cette histoire. Tout d'abord, il expliquait sa vision sur l'insulte de son joueur : "A mes yeux, on parle d'une insulte qui est entrée dans le langage commun. A aucun moment, Mathieu Bastareaud n'a voulu juger l'orientation sexuelle du joueur en question." Puis Mourad Boudjellal s'en était pris à l'EPCR : "Ce que je crains, c'est le côté mormon de l'EPCR avec les Gallois et les Irlandais. Ce sont des gens qui vendent de la morale alors qu'ils n'en ont pas."

L'histoire d'un SMS

La veille de sa convocation devant l'EPCR, le 7 mars, Boudjellal a appris qu'un SMS aurait été découvert et qu'il aurait été mis dans le dossier. Ce SMS aurait été envoyé par l'ancien président Rouge et Noir au commissaire à la citation de Toulon-Trévise, Liam McTiernan. Dans ce message envoyé du soit-disant numéro de téléphone de Mourad Boudjellal, on pouvait apparemment lire une phrase en anglais : "suce mon c.." Mais l'ancien président du RCT a nié tout en bloc et même, il a porté plainte contre X pour usurpation d'identité. Puis près d'un mois plus tard, Midi Olympique a annoncé dans son édition du lundi 2 avril 2018 que le fameux SMS d'insulte était enlevé de la procédure en cours. Mourad Boudjellal n'a pas tardé à réagir à cette nouvelle en voulant porter plainte contre l'EPCR sur l'émission d'Infosport + du même jour : "Moi, je veux savoir aujourd’hui savoir sur quelle pièce, ils ont dit et affirmé, pour me convoquer, que ce SMS émanait de mon portable. Ils n’en ont pas. J’ai porté plainte auprès du procureur, avec cet élément nouveau, je vais maintenant porter plainte contre l’EPCR. »

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés