Icon Sport

Le Roux : "L’Ecosse est très forte défensivement"

Le Roux : "L’Ecosse est très forte défensivement"
Par Nicolas Augot via Midi Olympique

Le 24/03/2021 à 10:04Mis à jour Le 24/03/2021 à 10:46

TOURNOI DES 6 NATIONS 2021 - Revenu dans le groupe France après une blessure à une cuisse, le deuxième ligne du Racing 92 Bernard le Roux postule pour la « finale » face à l’Ecosse ce vendredi au Stade de France.

Comment vous sentez-vous ? Et comment avez-vous vécu la victoire face au pays de Galles ?

Je vais très bien. J’ai repris l’entraînement depuis la semaine dernière et tout va très bien. Je n’ai aucune douleur. Je suis content d’être ici. Je suis très fier de cette équipe. Les gars ont bien bossé et ils sont restés fixés sur l’objectif pour faire un match énorme.

Avez-vous l’impression de vivre un tournoi assez fou, qui avait bien débuté puis malgré la défaite en Angleterre, vous restez dans la course et vous pouvez encore le gagner. Il se passe toujours quelque chose. Est-ce agréable comme sensation ?

Bien sûr, même si c’est dommage d’avoir perdu ce match contre l’Angleterre car nous avions atteint tous nos objectifs. On travaille très bien. On sait ce que l’on veut faire et comment le faire. Nous avons un groupe très compétitif avec énormément de talents donc nous savons qu’il est primordial de rester fixer sur notre objectif. Nous avons eu des moments compliqués ces dernières années mais on fait ce que l’on peut pour essayer d’avancer.

En raison des incertitudes en deuxième ligne, est-ce possible de vous voir pousser à droite en seconde ligne ? Est-ce que cela vous embête ?

Je peux jouer des deux côtés, mais bien sûr je préfère jouer à gauche donc on attend de voir comment Romain Taofifenua va se sentir après l’entraînement de ce mardi soir. Nous avons aussi d’autres joueurs capables de jouer à gauche et à droite. On attend de voir comment va se passer l’entraînement.

Vidéo - La question qui fâche : faut-il abandonner le jeu de dépossession pour s'imposer largement ?

07:13

A quel genre de match vous attendez-vous ? Faut-il emballer la partie pour viser le bonus offensif ?

Ça va être compliqué car sur nos trois dernières confrontations face à l’Ecosse, nous avons perdu deux fois et quand nous avons gagné c’était de justesse. Ce sont toujours des matchs très compliqués face à une équipe qui a beaucoup évolué ces deux dernières années. Elle est devenue très forte défensivement. On travaille très dur pour essayer de gagner ce match déjà et peut-être aller chercher la victoire dans le Tournoi mais le plus important est de gagner ce match.

Vous allez affronter Finn Russell, votre partenaire de club. Quelles sont ses qualités ?

C’est un joueur très dur à analyser. Même en jouant avec lui, en étant dans son équipe, ce n’est pas toujours évident de savoir ce qu’il va faire. Il faudra lui mettre beaucoup de pression car s’il évolue en confiance, s’il avance, c’est un joueur très dangereux.

Avez-vous parlé avec Paul Willemse depuis son carton rouge. Comment vit-il la situation ?

Il est stressé. C’était un accident car il pensait que c’était l’épaule d’un autre joueur mais malheureusement, ce n’était pas le cas. Il n’a presque pas dormi lundi soir en raison de la boule au ventre. Je suis déçu pour lui.

Contenus sponsorisés