Icon Sport

Fofana relancé, Vahaamahina passe à la trappe

Fofana relancé, Vahaamahina passe à la trappe

Le 14/03/2019 à 12:30

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Absent des feuilles de match depuis la défaite initiale des Bleus contre le pays de Galles (19-24), Wesley Fofana démarrera la dernière rencontre du Tournoi en Italie, où il sera associé au centre avec Mathieu Bastareaud. Son coéquipier à Clermont Sébastien Vahaamahina disparait en revanche du groupe.

Les malheurs du XV de France ont donc poussé Jacques Brunel à revoir sa copie et remettre en question ses certitudes. Le sélectionneur avait rangé Wesley Fofana dans un placard depuis deux matchs, choix qu’il avait qualifié de sportif quand d’autres échos laissaient plutôt apparaître une sanction politique pour son soutien trop affiché à l’ancien sélectionneur Guy Novès. Il l’avait même laissé à la disposition de Clermont à l’occasion du doublon de France - Écosse, au même titre que Morgan Parra et Camille Lopez, vraisemblablement sacrifiés pour leurs sorties médiatiques d’après "Crunch".

Test Match - Wesley Fofana (France) contre les All Blacks le 23 juin 2018

Test Match - Wesley Fofana (France) contre les All Blacks le 23 juin 2018Icon Sport

Dans ce contexte de crise, l’Auscitain a revu ses plans le concernant. Fofana honorera ainsi sa quarante septième sélection dans la peau d’un titulaire. Plus étonnant, Brunel a choisi de l’associer à Mathieu Bastareaud au centre, lui qui avait pourtant affirmé dans un passé récent que ce duo n’était pas complémentaire : "C’est vrai, je l’ai dit, reconnaît le patron des Bleus. C’est la première fois qu’on va tenter cette association. Mathieu Bastareaud a montré, que ce soit contre l’Angleterre ou l’Irlande, dans les moments durs, qu’il était présent et costaud. Il a su donner quelques réponses à l’adversaire et on lui maintient notre confiance. Fofana était sorti sur blessure en début de Tournoi, il mérite qu’on le revoit. Il a peu joué avec nous depuis un an et demi. C’est la dernière occasion de le voir. On va mettre cette association à l’épreuve". Une première depuis la défaite contre l’Irlande…à la Coupe du monde 2015 (24-9).

" Pas une sanction contre Vahaamahina"

"L’Irlande est passé par là", phrase longue de sens employée par Jacques Brunel pour expliquer sa vague de changements (6) en vue du dernier match en Italie. Si les absents de Dublin ont eu tout sauf tort, à l’image de Wesley Fofana et même Camille Lopez, lui aussi rattrapé par le col après deux matchs au purgatoire, certains des présents, clermontois notamment, tombent de haut. C’est le cas d’Arthur Iturria, placé sur le banc, et surtout de Sébastien Vahaamahina, viré de la feuille de match. Pour ce dernier, on peut même parler de choix historique de la part de Brunel, qui l’a toujours titularisé quand il l’a eu à disposition (il était suspendu lors de la tournée d’été en Nouvelle-Zélande).

"Ce n’est pas une sanction, c’est une situation qui peut arriver, a toutefois tenté de se justifier le sélectionneur. Félix Lambey fait des bons matchs, Willemse a bien débuté contre le pays de Galles et méritait qu’on le revoit débuter. Quant à Gabrillagues, il était sorti du groupe et on avait aussi besoin de le revoir. On a privilégié la fraîcheur et aussi la concurrence dans le groupe mais sans remettre en cause la valeur de Sébastien". Une valeur qui ne saute pourtant pas aux yeux des observateurs depuis plusieurs matchs déjà, avec des performances au mieux quelconques, au pire pénalisantes pour le XV de France comme contre l’Afrique du Sud (26-29) ou le pays de Galles (19-24). Et qui lui valent aujourd’hui ce passage par le frigo à six mois de la Coupe du monde.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0