Icon Sport

Le malaise Lopez

Le malaise Lopez
Par Rugbyrama

Le 16/03/2019 à 18:08Mis à jour Le 16/03/2019 à 19:15

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Entré en jeu à la place de Romain Ntamack quelques secondes avant le coup de sifflet final, l'ouvreur Camille Lopez s'est enfui aux vestiaires avant le tour d'honneur.

Le sélectionneur Jacques Brunel a d'abord dit qu'il n'avait rien vu. Il est vrai que la fin de match était un peu confuse avec Dorian Aldegheri allongé sur le terrain, blessé à un genou. L'intervention de l'équipe médicale mais aussi la présence de tous joueurs dans un petit périmètre n'aidaient pas à la clarté. Le patron des Bleus n'a donc pas remarqué le sprint de Camille Lopez vers les vestiaires. En revanche, le capitaine et talonneur Guilhem Guirado a vu toute la scène et il a tenté de rattraper le Clermontois pour qu'il vienne faire le tour d'honneur avec le reste de l'équipe.

"Je lui dit de venir avec nous. Camille est un compétiteur et je comprends qu'il avait envie de jouer plus. Je lui ai dit de rester avec nous, de rester calme." Une sortie de terrain précipitée signe d'une grande frustration de la part du natif de Mauléon qui faisait son retour sur la feuille de match à l'occasion de ce déplacement à Rome après avoir pris place en tribunes lors des deux derniers matchs, face à l'Ecosse puis en Irlande, alors qu'il avait été titulaire lors des premières journées avant d'être rétrogradé dans la hiérarchie. En voyant son nom sur le banc des remplaçants pour affronter l'Italie, on pouvait penser que les relations entre le staff et l'ouvreur clermontois s'amélioraient. Finalement, ce week-end romain aura eu l'effet inverse.

Vidéo - 5e j. - Guirado : "J'ai juste dit à Camille Lopez de rester calme"

00:35

En écoutant son capitaine répondre sur le cas de Camille Lopez, Jacques Brunel a certainement senti le malaise s'installer, préférant couper court avec un cinglant : "Il n'y a rien d'autre d'intéressant sur ce match ?" Il est vrai que les Bleus voudraient bien s'épargner une nouvelle polémique après un Tournoi dont ils se souviendront, à l'image de Mathieu Bastareaud : "Autant de pression négative, jamais je n’avais ressenti ça." Et le sprint de Lopez vers les vestiaires est venu ajouter un petit peu de confusion au moment de clore ce douloureux Tournoi des 6 Nations.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0