Icon Sport

Trémoulière : "On est fières d'avoir réalisé une chose aussi grande"

Trémoulière : "On est fières d'avoir réalisé une chose aussi grande"
Par Rugbyrama

Le 16/03/2018 à 23:15Mis à jour Le 19/03/2018 à 15:09

Tout juste auréolée d'un Grand Chelem, Jessy Trémoulière a livré son impression sur le Tournoi, son bilan personnel, mais aussi sur le match face au Pays de Galles.

Rugbyrama : Quel est le sentiment qui prédomine actuellement, 2h après le coup de sifflet final ?

Jessy Trémoulière : Là maintenant c'est de la fierté. On est fière d'avoir réalisé le Grand Chelem. C'est quand même quelque chose de grand. Quelque chose qu'on ne fait pas tous les jours. Donc oui forcément de la fierté. Mais on est aussi heureuse de l'avoir fait avec ce groupe. Parce qu'on a un groupe qui vit bien, on est heureuse ensemble. Il y a aussi du soulagement, parce que ce n'était pas simple. On est tombée face à une valeureuse équipe du Pays de Galles. Elles n'ont pas démérité, et elles nous ont posé beaucoup de problèmes.

D'ailleurs ce match de ce soir comme vous l'avez appréhendé après la victoire face à l'Angleterre ?

J.T : C'était compliqué, on était vraiment euphorique après la victoire de la semaine dernière. Il a fallu revenir sur terre et travailler. On avait fait une bonne partie du travail contre l'Angleterre, mais il fallait finir le job face au Pays de Galles. On savait que c'était une belle équipe, qui allait jouer crânement ça chance, et qu'elle allait nous poser des problèmes.

France Féminine

France FéminineIcon Sport

On vous a senti sereine dans ce match, vous avez pris le score rapidement, vous l'avez maîtrisé de bout en bout.

J.T : Oui c'est sûr que de scorer rapidement nous à faciliter la tâche, mais on a vu qu'on n'était pas à l'abri. Pendant 20 bonnes minutes en première période, elles nous ont mis sous pression. C'était difficile parce qu'on avait du mal à sortir de notre camp. C'était une bonne équipe Galloise, qui nous a quand même posé pas mal de problème. Il a fallu remettre les pendules à l'heure pendant la pause, et rectifier certaines choses. Au final on a pu dérouler en seconde mi-temps, mais c'était loin d'être un match facile

Sur le plan personnel, vous êtes meilleure marqueuse et meilleure réalisatrice, c'est une satisfaction.

J.T : Oui c'est une grande satisfaction. L'année dernière a été très compliquée pour moi. Je suis heureuse d'être revenue à ce niveau, et d'avoir pris part à ce Grand Chelem. C'est une satisfaction personnelle, quand je sais où j'étais l'année dernière. Meilleure marqueuse, oui, mais c'est surtout l'accomplissement d'un collectif. Sans le collectif, je n'aurais jamais pu marquer autant d'essais, j'étais juste à la conclusion. Mais le plus important, c'est le Grand Chelem. C'est quelque chose d'incroyable.

Propos recueillis par Clément Gay

Contenus sponsorisés
0
0