Icon Sport

Les Bleus sur le fil du rasoir à Cardiff

Les Bleus sur le fil du rasoir à Cardiff
Par Rugbyrama

Le 15/03/2018 à 17:44Mis à jour Le 15/03/2018 à 17:52

Une semaine après la victoire contre l'Angleterre, les Bleus vont défier les Gallois dans l'enfer de Cardiff. Au fait sera-ce un enfer ou un paradis ? Les Français espèrent une deuxième place, mais craignent de glisser à la cinquième. Samedi soir, ça va trancher.

Au niveau du caractère et de la cohésion, Jacques Brunel ne pouvait obtenir de test plus révélateur. Si le succès face au XV de la Rose ne pourra être dévalué, cette cinquième levée en terres hostiles restera le juge de paix de son début de mandat : un résultat positif et le renouveau tricolore serait indiscutablement acté ; un revers et son bilan, dès lors négatif sur le plan comptable, inciteraient à la modération. Cardiff, définitivement un rendez-vous à double tranchant pour les Bleus.

Ambiance tout feu, tout flamme

Cardiff possède l’ambiance la plus chaude du Tournoi des 6 Nations. Tristement rebaptisé Principality Stadium, le Millennium est un bijou architectural au cœur de la ville. à quelques pas de Saint-Mary Street et de ses pubs, l’enceinte devient un enfer pour les adversaires. Le toit se referme quand les organisateurs le décident, les supporters gallois montent en pression et le feu surgit de partout, concerts et flammes plus hautes que les poteaux. Jusqu’à peu, les Gallois avaient même pris pour habitude de laisser pénétrer les visiteurs en premier sur la pelouse et de les faire « poireauter » durant de longues secondes. Les Bleus y ont perdu leur courage et leur ludicité plus d’une fois... Mais la pratique est désormais interdite.

Pays de Galles vs Italie (Mars 2018)

Pays de Galles vs Italie (Mars 2018)Icon Sport

Quatre ans de disette

Le constat est accablant, le XV de France n’a plus gagné sur les îles britanniques depuis quatre ans. La dernière victoire outre-Manche dans le Tournoi remonte au 8 mars 2014, quand les hommes de Philippe Saint-André étaient péniblement venus à bout des écossais à Murrayfield (19-17). Depuis, ils se sont inclinés deux fois en Angleterre (55-35 en 2015, 19-16 en 2017), deux fois en Irlande (18-11 en 2015, 19-9 en 2017), une fois en Ecosse (29-18) et au Pays de Galles (19-10) il y a deux ans. Quatre années qui montrent combien l’équipe de France a pris du retard sur les Britanniques et combien un succès à Cardiff samedi serait exceptionnel. À l’échelle du rugby français, c’est une éternité, quatre ans... La blague a assez duré.

Contenus sponsorisés
0
0