Icon Sport

Le Pays de Galles écrase l'Ecosse en ouverture

Le Pays de Galles écrase l'Ecosse en ouverture

Le 03/02/2018 à 17:03Mis à jour Le 03/02/2018 à 21:05

Les Gallois se sont imposés sur leur pelouse contre l'Ecosse (34-7) en ouverture du Tournoi. Avec 4 essais inscrits ils prennent leur premier point de bonus dans la compétition.

Le ton est donné ! Gallois et Écossais ont offert un spectacle de haute volée en ouverture du Tournoi des 6 nations 2018.

Du jeu à foison, des courses à répétition et un rythme digne du rugby à 7 pendant près d’une heure ont laissé tous les observateurs à cours de souffle devant cette rencontre que les Diables rouges ont finalement dominé de la tête et des épaules (34-7).

Gareth Davies (Pays de Galles) vs Ecosse le 03/02/2018

Gareth Davies (Pays de Galles) vs Ecosse le 03/02/2018Icon Sport

Bien que tout aussi entreprenant, le XV du Chardon a commis trop d’imprécisions pour réellement inquiéter son adversaire du jour. Si la conquête a longtemps semblé passer au second plan tant les deux équipes souhaitaient avant tout envoyer du jeu, à y regarder de plus près, c’est indéniablement ce secteur qui a fait la différence. En déficit de puissance, les Écossais ont peiné à fissurer le solide mur gallois et ont souffert en défense, plus particulièrement dans les rucks.

Retour gagnant pour Halfpenny, la troisième ligne brille

Difficile, dans ces conditions, de se remettre du double coup de massue subi en début de match : malgré une entame tonitruante, marquée par une séquence offensive de plusieurs minutes, les hommes de Gregor Townsend affichaient quatorze points de retard après un quart d’heure de jeu. La faute à Gareth Davies, auteur d’une interception victorieuse (6e), et au froid réalisme gallois symbolisé par l’essai de Leigh Halfpenny sur la première véritable offensive de son équipe (13e).

Leigh Halfpenny (Pays de Galles) vs Ecosse le 03/02/2018

Leigh Halfpenny (Pays de Galles) vs Ecosse le 03/02/2018Icon Sport

L’arrière des Scarlets, qui profitait des nombreuses blessures pour retrouver une place de titulaire, a d’ailleurs livré un match quasi-parfait avec un doublé (27-0, 61e) et un sans faute au pied (6/6). Le virevoltant ailier Steff Evans s’est également illustré avec 114 mètres gagnés à la course et le dernier essai de son équipe, synonyme de bonus offensif. Mais, en fin connaisseur, le public britannique a préféré élire l’omniprésent flanker Aaron Shingler homme du match. Un titre que n’aurait pas volé son compère de la troisième ligne Josh Navidi, auteur de 17 plaquages et de nombreux contests gagnants, mais également au départ de toutes les initiatives galloises.

Josh Adams (Pays de Galles) & Stuart Hogg (Ecosse) le 03/02/2018

Josh Adams (Pays de Galles) & Stuart Hogg (Ecosse) le 03/02/2018Icon Sport

Preuve de l’écart entre les deux équipes malgré des intentions offensives similaires, à l’inverse, les individualités écossaises ont peine à se mettre en avant. Les 18 turnovers concédés viennent confirmer cette perte de fluidité dans le jeu, alors que le XV du Chardon était présenté comme l’un des épouvantails de ce Tournoi après avoir tenu tête aux All Blacks et largement battu l’Australie en novembre. Les Bleus doivent d’ores et déjà s’attendre à une équipe d’Écosse revancharde le week-end prochain. Quant aux Gallois, moribonds ces derniers temps, c’est avec une confiance retrouvée qu’ils iront défier l’Angleterre à Twickenham.

Contenus sponsorisés
0
0