Le couac final

Le couac final
Par Rugbyrama

Le 15/03/2008 à 20:00Mis à jour

Le XV de France a explosé à l'heure de jeu au Millennium Stadium de Cardiff. Les Bleus se sont inclinés 29-12 face à des Gallois euphoriques qui s'offrent le Grand Chelem, le 10e de leur histoire. Les hommes de Marc Lièvremont terminent cette édition 2008

Pour la première fois depuis l'inauguration du Millennium en 1999, le XV de France s'est incliné dans le cadre du Tournoi face aux Gallois qui décrochent, 100 ans après leur premier, leur dixième Grand Chelem. Les 250 000 Welsh men et women qui étaient venus faire la fête vont pouvoir s'en donner à coeur joie! Et Warren Gatland va finir par avoir sa statue aux côtés de celle de Gareth Edwards !

Provoquant l'hystérie dès qu'il touchait un ballon, Shane Williams, en aplatissant le premier essai de la partie entre les perches à l'heure de jeu (transformé par Stephen Jones juste entré), a déclenché la furie. Le voilà certainement élu du coup joueur du Tournoi. David Skrela et Yannick Jauzion ne s'entendaient pas et du cafouillage naissaient une pluie de "Land of my father". Que dire après l'essai de Martyn Williams à la 77e… Le Millennium donnait des frissons aux plus patriotes des Français.

Skrela dévisse

Jusqu'alors cadenassée par des joueurs tétanisés par l'enjeu, cette finale du Tournoi 2008 n'avait pas été à la hauteur des espérances. Venus chercher une synthèse de leur compétition, les Bleus n'ont pas trouvé les réponses sur leur mêlée et leur touche, devant une troisième ligne dotée, excusez du peu, de Martyn Williams, Ryan Jones et Mickael Phillips. Alors qu'elle donnait des signes de guérison, la mêlée tricolore perdait un ballon sur introduction à la 67e alors que les Bleus évoluaient à 10 mètres de l'en-but gallois.

A l'image du renvoi complètement dévissé de Skrela à la 9e juste après l'ouverture du score par les Gallois et James Hook 3-0 à la 8e, les Bleus ne se sont pas facilités le travail en première période. Avec des appuis fuyants malgré le toit fermé, les Tricolores comme Jean-Baptiste Elissalde et Skrela se cherchaient… Sans réussir à se trouver. Le bon jeu au pied d'Anthony Floch, très rassurant à l'arrière, et celui de Damien Traille ainsi que les percées de Julien Malzieu venaient compléter la bonne défense de Jauzion, mais ce n'était pas suffisant.

Des choix douteux

Dans cette partie où les Gallois n'étaient pas plus en réussite dans leurs initiatives que les Bleus, la fête tardait à s'inviter. Mais le Gallois n'est pas du genre rancunier, la victoire en poche, tous les aléas sont oubliés. Parmi eux, le carton jaune de Gavin Henson à la 41e. Le trois-quarts centre ajustait une cravate à Fulgence Ouedraogo qui lui valait un bon avertissement et trois points. Les Français quittaient la pelouse pour la pause avec un retard toutefois raisonnable (9-6).

Vincent Clerc en choisissant de défier Shane Williams au début de seconde période mettait les siens en difficulté et du coup, les Gallois obtenaient une nouvelle pénalité sur les 22 en coin. Hook manquait là son deuxième coup de pied. Chose que ne faisait pas Elissalde pour mettre les compteurs à égalité à la 49e, 9-9. Mais trop souvent, les choix des Bleus laissaient à discuter. Optant pour envoyer le jeu de leurs propres 22, les Tricolores n'ont pas su trouver le bon dosage dans l'alternance.

Le chronomètre défilait et malheureusement, l'écart à combler ne faisait qu'enfler. Et quand l'alter ego de Shane Williams, Mark Jones, traversait le terrain avant d'être repris sur la ligne, les Gallois persistaient, insistaient pour envoyer Williams, Martyn, dans l'en-but. Là où ils avaient gagné le Tournoi il y a deux ans, les Bleus perdent leur titre et il n'y a rien à ajouter.

Contenus sponsorisés