Icon Sport

Les Bleuets finissent sur une bonne note

Les Bleuets finissent sur une bonne note
Par Rugbyrama

Le 15/03/2019 à 20:39Mis à jour Le 15/03/2019 à 21:51

TOURNOI DES 6 NATIONS U20 2019 - S'ils ne pouvaient plus remporter ce Tournoi, les Français se devaient de sortir vainqueurs de cette dernière confrontation en Italie, avec une équipe certes remaniée. Ce fut le cas, même si la Squadra Azzura a opposé une farouche résistance en marquant cinq essais (31-35).

Six. C'est le nombre joueurs qui vivaient ce vendredi soir leur première sélection en équipe de France U20. Ce choix de Sébastien Piqueronies et de son staff s'inscrivait dans la perspective du Mondial U20, qui se déroulera au mois de juin. Une compétition à préparer, des joueurs à essayer et neuf changements par rapport au XV de départ qui avait perdu de justesse en Irlande (31-29). Une stratégie compréhensible, les Français n'ayant plus rien à jouer dans ce Tournoi 2019.

Si ce n'est la satisfaction de la victoire. Et à ce jeu-là, les Français ont bien failli subir une cuisante désillusion. Les Italiens ont réussi à accrocher le bonus défensif plus de six minutes après la sirène, et auraient pu viser plus haut avec un peu plus de réalisme dans les zones de marque. Car oui, les Bleuets ont été dominés à Biella, notamment physiquement. Pris à la gorge par des Italiens affamés en défense, ils se sont fait surprendre dès la 5e minute par un essai de l'arrière Jacopo Trulla.

Marinello, attention talent

Heureusement, les Tricolores ont pu s'en remettre à leurs individualités, notamment celle de Cheikh Tiberghien. Le futur clermontois a plusieurs fois transpercé le rideau défensif transalpin pour envoyer ses camarades derrière la ligne. Maxence Lemardelet, Vincent Pinto ou Ethan Dumorier, chacun auteur d'un essai, ont également mis à mal la Squadra Azzura. Mais si une performance individuelle est à retenir, c'est bien celle de l'Italien Andrej Marinello. Hyperactif jusqu'à sa sortie à la 70e minute, le talonneur de 18 ans a bien lancé en touche et montré d'incroyables qualités athlétiques. Puissant, rapide, son impressionant doublé inscrit tout en vélocité a marqué les esprits.

Et permis à son équipe de rester dans le match, malgré l'essai assassin du Columérin Yoram Moefana à la 69e minute. Menés 35 à 17 à dix minutes du terme, les locaux ont réussi à revenir dans les clous du bonus défensif. Grâce à un pack ultra-dominateur, qui a fait exploser les Français sur les dernières mêlées, et un doublé de leur ailier finisseur Michael Mba. Une défaite à deux points amplement méritée pour les Italiens. Les Français, eux, n'ont vraiment pas montré leur meilleur visage, à défaut d'aligner leurs cadres. On retiendra le bilan comptable plutôt que la manière, en espérant des jours meilleurs en juin du côté de l'Argentine.

Par Baptiste Pery

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0