Pro D2 – Soyaux-Angoulême renverse les Brivistes et fait un grand pas vers son maintien

  • Sikeli Nabou a été un des hommes du match pour Soyaux-Angoulême face à Brive.
    Sikeli Nabou a été un des hommes du match pour Soyaux-Angoulême face à Brive. Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Pro D2 – C’était un des matches à fort enjeu de cette 27e journée de championnat au stade Chanzy d’Angoulême entre une équipe de SA XV qui souhaitait respirer dans l’optique du maintien et des Brivistes venus retrouver de l’espoir dans sa course au Top 6. Après un premier acte marqué par le réalisme froid des Coujous, les Angoumoisins ont trouvé les ressources pour renverser la rencontre au retour des vestiaires en passant un 19-0 létal. Soyaux-Angoulême s’assure quasiment de rester en Pro D2 alors que Brive compromet ses chances de disputer la phase finale.

Dans un match ultra-important pour les deux équipes, il y aurait forcément un fort déçu ce soir au coup de sifflet final dans ce qui ressemblait presque à une rencontre à élimination directe. Longtemps dominés au score malgré la possession, les Charentais se sont vus mal partis dans leur objectif de sauvetage mais ont finalement su répondre à Brive et au vent pour renverser le sort avec un succès 22-12 qui ne souffre d’aucune contestation au vu de la seconde période à sens unique. Le 19-0 de la seconde période a sans doute replacé le SA XV sur la carte de Pro D2 pour une saison de plus.

 

Dominer n’est pas scorer

 

Le match, les Charentais le prenaient par le bon bout. Ils dominaient les débats, s’installaient dans le camp de Brive et finissaient par ouvrir le score sur la deuxième tentative de Ben Botica dans un match marqué par la présence d’un vent fort (3-0, 14e). Mais alors que le SA XV aurait pu mener 9-0 avec plus de réussite, c’est Brive qui prenait le score sur sa première incursion ou presque dans la moitié adverse. Sur une touche bien négociée à droite sur les 22m, le ballon était mal transmis par les trois-quarts vers la gauche mais profitait tout de même à Stuart Olding au ramassage pour filer à l’essai au nez et à la barbe d’Angoumoisins trop lents (23e, 3-7).

Moins de 10 minutes plus tard, les Coujous remettaient ça après une touche, encore bien distribuée dans les 22m de Soyaux. Si le groupé pénétrant des hommes d’Arnaud Méla était bien stoppé, Asaeli Tuivuaka trouvait un espace petit côté pour marquer en force (32e, 3-12). Brive parvenait à la pause avec une belle avance face à des Charentais groggys. La mission Top 6 des Corréziens était parfaitement lancée.


Une seconde période à sens unique

 

Mais un match marqué par un vent trop intervenant pouvait rebattre les cartes totalement en seconde période. Pourquoi l’équipe qui n’avait pas su profiter du vent dans le dos dans les 40 premières minutes ne ferait pas mieux, comme Brive, avec Éole contre lui ? La réponse intervenait rapidement tant les Angoumoisins étouffaient les Brivistes d’entrée avec plus d’impact et de vitesse dans tous les coups. Cinq minutes après la reprise, SA marquait son premier essai signé de son ailier Eoghan Barrett. En sortie de mêlée à gauche, Botica décalait Barrett pour un coup de pied à suivre qu’il reprenait tranquillement grâce au rebond (45e, 8-12).

 

Trois minutes plus tard, la furia de Charente se poursuivait avec une percée décisive de Lafitte pour amener le ballon dans les 5m de Brive. Les pick-and-go faisaient le reste grâce à Nabou, étincelant ce soir, puis Lemardelet pour l’essai (49e, 13-12). Tout allait mieux pour Soyaux avec l’adresse à la botte revenue pour Botica (56e et 61e, 19-12), la deuxième faute, de Tuivuaka, réduisant même les Brivistes à 14.

La fin de match était marquée surtout par l’énorme défense des Angoumoisins, héroïques dans les phases critiques avec un nombre incalculable de ballons grattés en seconde période, écœurant totalement Brive. La dernière pénalité de Botica dans l’axe, avant la sirène (80e, 22-12) délivrait totalement le Chanzy dans son rêve de maintien en Pro D2. Les Brivistes devront eux réaliser un sans-faute lors des trois dernières journées pour espérer atteindre le top 6.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
JeromeCtd Il y a 1 mois Le 25/04/2024 à 16:18

Allez SA XV