Pro D2 – Aurillac se défait de Béziers et renoue avec le succès

  • Marc Palmier et les Aurillacois ont fait le travail face à Béziers et signent un succès important pour la fin de saison.
    Marc Palmier et les Aurillacois ont fait le travail face à Béziers et signent un succès important pour la fin de saison. Icon Sport - Baptiste Fernandez
Publié le Mis à jour
Partager :

Les Cantaliens ont réussi avec brio leur mission de la soirée face aux Biterrois par un large succès (27-7) dans son antre. Après une première période bien menée sur tous les fronts, les hommes de Romeo Gontineac ont muselé les Héraultais sur plusieurs registres par la suite. Aurillac s’éloigne définitivement du bas du tableau et peut se rassurer sur sa fin de saison, tandis que Béziers éprouve encore des difficultés loin de ses bases, avant la phase finale qui lui est promise.

Le Stade Aurillacois s’impose face à Béziers (27-7) au Stade Jean-Alric pour le compte de la 27 ème journée du championnat de Pro D2. Alors que les Cantaliens visaient le succès pour sécuriser leurs arrières face à une menace du fond de tableau qui se précise et des Biterrois en quête de régularité à l’extérieur dans l’optique de la phase finale, la confrontation s’annonçait indécise. Les hommes de Roméo Gontinéac ne tardaient guère à rentrer dans le bon tempo. Souvent dans le vrai sur les extérieurs, ils furent rapidement récompensés par Coertzen en bout de ligne suite à un mouvement déstabilisant la défense biterroise (7-0, 7 ème) avec en prime un carton jaune pour Malié. Une embellie qui se prolongeait quelques minutes plus tard par un essai en force de Dodson, suite à un travail de fixation des Cantaliens au près (14-0, 17 ème).

Les Biterrois ne parvenaient pas à sortir réellement de l’ornière. Malgré quelques situations sur les 22 mètres adverses, les Héraultais commettaient des erreurs dans la distribution et sur leurs lancements. Aucagne punissait un peu plus tard les visiteurs, par un maître coup de pied de plus de 45 mètres et une position de hors-jeu signalée (17-0, 30 ème). Un écart assez conséquent qui obligeait les visiteurs à réagir. Suite à une séquence bien sentie sur les 22 mètres, Costa Storti marquait en bout de ligne, égalant au passage le record d’essais sur une saison, et permettait aux Biterrois de revenir à des proportions moins inquiétantes (17-7, 38 ème). Béziers allait-il parvenir à renverser une tendance fâcheuse après le retour des vestiaires ?

La conquête aurillacoise supérieure

La seconde période fut plus laborieuse pour les deux équipes. Avec des Biterrois sans solutions, et des Cantaliens gérant avec force leur avance au tableau d’affichage. Aucagne rajoutait trois unités supplémentaires au compteur pour consolider la domination (20-7, 56 ème). Les visiteurs, souvent bloqués dans leur moitié de terrain, n’étaient pas en mesure d’inverser une tendance plutôt fâcheuse. Notamment en conquête, où la mêlée fermée fut mise à rude épreuve face à des avants locaux surprenants. Nioradze mettait quasiment fin au suspens s’il y en avait un, en inscrivant un essai en force après une séquence de bonne facture sur les 22 mètres adverses (27-7, 67 ème). Aurillac ira bien chercher un éventuel bonus offensif, en vain. Béziers ne parvenant jamais en capacité d’exporter son jeu au-delà de la ligne médiane.

La victoire des Aurillacois vient soulager une fin de saison qui pouvait être crispante. Avec sérieux et application, le SACA s’accorde un répit après 4 défaites consécutives et se donne de l’air par rapport à une fin de classement qui pouvait se rapprocher. Pour Béziers, confirmation que les voyages se suivent et se ressemblent. Nouvelle expédition à vide (la quatrième depuis le succès à Montauban) et un constat implacable. Les Héraultais devront se ressaisir pour assurer également un barrage à domicile en mai prochain.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (4)
JiHache Il y a 1 mois Le 20/04/2024 à 13:31

Aurillac ne joue serieusement qu'à domicile, mais ils sont durs à prendre à Jean Alric !

Espytrac Il y a 1 mois Le 20/04/2024 à 12:28

Enfin du beau jeu à Jean Alric et le public ne s'y était pas trompé, Raoul BARRIERE leur ancien mentor- entraineur était cantalien !

larffis Il y a 1 mois Le 19/04/2024 à 23:31

Et les petits de Beziers. Je pense pas qu ils méritent de porter ce maillot