Opinion – "Antoine Dupont, c’est Zinedine Zidane", en attendons-nous trop du demi de mêlée français ?

Par François Maleysson
  • En attendons-nous trop d’Antoine Dupont ?
    En attendons-nous trop d’Antoine Dupont ? Icon Sport - Anthony Dibon
Publié le Mis à jour
Partager :

Antoine Dupont est au cœur de tout, du jeu, déjà, de par son poste et son aura. Des attentes aussi, et parfois – quand il vient à ne pas traverser le terrain – des critiques. Sommes-nous trop durs avec le meilleur joueur du monde 2021 ?

N’est ce pas le propre des grands sportifs ? N’attendions-nous pas que Carl Lewis efface la marque de Bob Beamon ? N’attendons-nous pas de Mundo Duplantis qu’il batte, une nouvelle fois, son propre record du monde ? Ne serions-nous pas presque déçus si Novak Djokovic n’allait pas soulever un 25ème titre en Grand Chelem ?

Chaque fan en attend toujours plus de son sportif préféré, qui n’a finalement jamais assez repoussé les limites de sa discipline. Alors que faire ? Wilt Chamberlain n’a franchi qu’une fois la limite des 100 points en NBA. Usain Bolt n’a courru qu’une fois la distance maîtresse en 9 secondes 58. Ici, il n’est pas question de dire qu’Antoine Dupont est de cette trempe, il est encore bien trop tôt pour, ne serait-ce, que se poser la question. Pourtant, lui aussi doit, sans cesse, repousser les limites de son sport, de son poste, au risque de se retrouver au cœur des critiques.

Son mal du siècle

Son match face au Racing est symbole de ce grand mal. Sans être flamboyant, Antoine Dupont a réalisé un vrai bon match contre vent et même tempête, tant le vent soufflait fort dans la ville rose. Pourtant cela ne suffisait visiblement pas. Beaucoup dans les travées d’Ernest-Wallon ou derrière leur télé en attendaient plus du capitaine rouge et noir. Son problème, si c’en est un, est de ne pas avoir traversé le pré. Personne ne lui demandera de remporter un 25ème Grand Chelem, ou franchir une nouvelle barre à 6 mètres 24 cette fois-ci. Non "Toto", doit, lui, transpercer la défense adverse. "Quand on regarde un match de Toulouse on s’attend toujours à ce qu’Antoine fasse quelque chose de particulier. Il est comme "Zizou", on espère quelque chose de spectaculaire", confesse l’ancien demi de mêlée tricolore, Guy Accoceberry. Une vision partagée par Maxime Médard, ancien coéquipier de Dupont. "Quand tu es le meilleur joueur du monde et peut-être de la décennie tu es forcément plus exposé. Mais Antoine, même s’il le fait très souvent, ne peut pas traverser le terrain à chaque match". Traverser le terrain, il le faisait encore souvent il y a quelque temps, mais, il est vrai, moins aujourd’hui.

Le principal intéressé abondait avant de se frotter aux Racingmen : "Mon expérience à 7 m’a permis de retrouver le jeu de duel que j’avais un peu plus avant et que j’avais un peu délaissé ces derniers temps." Une évolution qui a déjà opéré pour l’ancien international des années 1990. "Il a conservé quelques réflexes de son passage à 7. On le retrouve comme il était au début." Oui, Antoine Dupont a moins transpercé les défenses ces derniers temps. Et alors ? Est-il, pour autant, un moins bon joueur de rugby ?

La question n’est pas simple, il faudrait d’abord définir ce qu’est un bon joueur de rugby. Dans un sport qui se joue à 15 bonshommes contre 15 autres bonshommes, est-ce celui qui traverse le plus de fois le terrain en solitaire ou alors celui qui pèse le plus sur les 14 coéquipiers qui l’entourent ? Si la deuxième option prenait le dessus, le capitaine du XV serait sûrement dans la forme de sa vie… Alors, posons-nous, au stade pour les plus chanceux, derrière notre télévision pour les autres, et profitons de ce joueur, que bientôt les moins de 20 ans n'auront pas connu.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (22)
FredoBZH29 Il y a 16 jours Le 05/05/2024 à 16:32

Rien a voir avec le sujet mais je constate que de plus en plus le rugby se met a sifflet et hué Les buteurs lors de transformations ou pénalités,cela me déçois tellement,on se rapproche du foot malheureusement,on avait cette particularité au rugby d'être extrêmement fait play ,des gentlemens, respect de l'arbitre des joueurs..c'était propre a notre sport ,reconnu par tout le monde et puis la ça se dégrade...

Kiki29 Il y a 1 mois Le 11/04/2024 à 14:40

"Dieu est-il faillible?": vous avez 2 heures ...

lomu24 Il y a 1 mois Le 11/04/2024 à 13:59

Le rugby est un sport collectif, le bigourdan a des qualités hors normes mais en plus il évolue dans un club qui recrute les meilleurs à chaque poste des minimes aux internationaux étrangers.