Champions Cup – Gaël Fickou (Racing 92) : "On ne va pas à Toulouse la tête basse"

Par Marc DUZAN
  • Gaël Fickou espère bien jouer un mauvais tour à Toulouse.
    Gaël Fickou espère bien jouer un mauvais tour à Toulouse. Icon Sport - Laurent Frezouls
Publié le
Partager :

Mercredi après-midi, Gaël Fickou s’est projeté sur le prochain choc de Champions Cup, face au Stade toulousain. Pour le capitaine du Racing 92, le club des Hauts-de-Seine va proposer "un gros combat" dans la ville rose.

De 2012 à 2018, vous avez porté le maillot du Stade toulousain. Comment appréhendez-vous ce retour dans la ville rose, pour ce huitième-de-finale de Champions Cup ?

Ça fait toujours plaisir d’aller jouer là-bas, de recroiser des amis… J’aime aussi beaucoup ce stade (Ernest Wallon). Toulouse, c’est comme un premier amour pour moi. C’est le club qui m’a donné la chance de jouer très tôt au plus haut niveau. (Il coupe, reprend) Un jour, le rugby s’arrêtera mais tous ces gens rencontrés là-bas resteront des amis.

Quel avis portez-vous sur Antoine Dupont ? Et s’il était aligné à l’ouverture, ce week-end ?

Antoine a des qualités extraordinaires et peut jouer à tous les postes. Cela ne m’étonnerait pas qu’il commence en numéro 10 ce week-end parce que Romain (Ntamack) n’a fait son premier match que samedi dernier (contre la Section paloise, N.D.L.R.). Mais se focaliser sur Antoine (Dupont) serait une grave erreur : il y a du danger partout, à Toulouse.

Est-ce un plus, d’aborder cette rencontre en outsider ?

Oui et non. On aimerait aussi être à leur place. On aimerait être à leur place mais on ne l’est pas. Maintenant, c’est sur eux que repose la pression, ce week-end. Ils ont plus à perdre que nous, sur ce huitième-de-finale.

Quel jeu allez-vous produire, pour tenter de vous imposer là-bas ?

On ne va pas aller à Toulouse la tête baissée. On va proposer un gros combat. On a aussi des atouts dans notre jeu et on a déjà fait douter les Toulousains, par le passé. Mais il faudra un très grand Racing…

Après avoir essuyé cinq défaites consécutives en championnat, le Racing 92 semble plus conquérant, ces dernières semaines. Qu’en pensez-vous ?

Une saison n’est pas linéaire. […] On sort d’une série de trois victoires et, même si l’on ne joue pas encore parfaitement, c’est encourageant. Maintenant, on a notre premier match de phase finale dimanche après-midi à Toulouse et c’est à nous de le négocier du mieux que nous le pourrons.

L’absence de Nolann Le Garrec, forfait en raison d’une commotion cérébrale, est-elle préjudiciable ?

Nolann, il amène de la fluidité et de l’énergie dans le jeu. On aurait aimé qu’il soit là ce week-end mais les Toulousains ont aussi quelques absents. Il faut rester confiants.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (7)
RORGTS Il y a 12 jours Le 07/04/2024 à 11:29

Ils vont prendre la branlée de l'année, aucun suspens

julian31 Il y a 15 jours Le 04/04/2024 à 17:24

A chaque fois qu'il dit ça y'a rouste

LeoDuc Il y a 15 jours Le 04/04/2024 à 10:31

Ernest Vallon, un stade mythique et une ambiance exceptionnelle où tant d'équipe ont échouées. En 12 ans l'UBB n'a jamais gagné 1 seul match là bas. :-(