Top 14 - Le baromètre de Lyon - Bordeaux-Bègles : Lambey et Saghinadze en fers de lance

  • Félix Lambey a été précieux pour les siens lors de la victoire face à l'UBB.
    Félix Lambey a été précieux pour les siens lors de la victoire face à l'UBB. Icon Sport - Baptiste Fernandez
Publié le
Partager :

Dans ce match qu’il ne fallait pas perdre, les Lyonnais ont su s’appuyer lors du premier acte sur les gros bras d’un pack ultra-dominateur, avant de bien contrôler le retour de Bordelais réveillés par leur coaching et l’intenable Madosh Tambwe, mais partis de beaucoup trop loin.

Les tops

  • Beka Saghinadze

Si c’est bien l’ensemble du pack lyonnais qui s’est avéré dominateur lors du premier acte, en remportant toutes les collisiosn, la présence de Beka Saghinadze n’y était évidemment pas étrangère. Pour sa première titularisation depuis la fin novembre (il avait été opéré entretemps d’une hernie cervicale), le flanker géorgien a insufflé au paquet lyonnais toute sa rage et toute sa détermination. Entre ses plaquages dominants et ses charges efficaces, Saghinadze a généré dans son sillage une contagion positive, digne pendant de son compatriote Davit Niniashvili au sein des lignes arrières.

  • Félix Lambey

Le vieux guerrier du Lou est toujours présent dans les moments chauds, lorsque son équipe est au pied du mur. Cela s’est encore vérifié en défense, où l’international tricolore a découpé tout ce qui se présentait devant lui, notamment pendant la grosse séquence devant la ligne d’en-but de la 74e. Mais aussi – et surtout – dans l’alignement, où le capitaine de la touche rhodanienne a permis à sa formation de priver l’UBB de 4 ballons, dont 3 dans les 22 mètres rhodaniens. Un abattage remarquable qui méritait d’être salué ici, malheureusement non récompensée par un essai refusé en raison d’un déblayage dangereux de Coltman.

  • Madosh Tambwe

Auteur d’un match d’anthologie lors du barrage remporté par l’UBB sur cette même pelouse de Gerland la saison dernière (25-32), Madosh Tambwe était évidemment attendu au tournant par le Lou (Botha et ses partenaires le ciblant notamment lors d’une échauffourée à l’heure de jeu) et son public, qui a frissonné sur chacune de ses prises de balle. À raison, puisque celui-ci avait inscrit à la 64e l’essai qui aurait pu permettre à l’UBB de revenir dans les clous du bonus offensif, finalement annulé par M. Raynal pour une passe en-avant de Tapuai. Par ailleurs, Tambwe s’est signalé en défense, en sauvant un essai devant Dumortier (3e) ou en plaquant sèchement Niniashvili (62e).

À lire : Lyon s’offre l'UBB et un bol d'air au classement

Les flops

  • Guido Petti

Leader de l’alignement girondin, il en fut e malheureux symbole, incapable de trouver les solutions lors du premier acte. Par ailleurs, il fut totalement dépassé dans le jeu courant, subissant (comme l’ensemble de ses partenaires du pack) la furia du pack lyonnais en première période, sans jamais trouver les ressources pour y répondre. De quoi décider Yannick Bru de le laisser dans les vestiaires à la mi-temps, en le remplaçant par Miquel.

  • Carlu Sadie

Le Sud-Africain abattait une grosse carte dans la rotation girondine, et l’a gaspillée. Opposé à Jérôme Rey, l’ancien joueur des Sharks a tout bonnement vécu un calvaire en mêlée fermée, auquel il fut en outre incapable de répondre dans le jeu courant où son impact fut beaucoup trop faible par rapport à l’activité des piliers lyonnais. Lui aussi a cédé sa place à la mi-temps, avant de revenir sur le terrain pour disputer les 5 dernières minutes à la place d’un Tameifuna pas beaucoup plus à l’aise.

Avec cette victoire face à l'UBB le Lou s'offre un vrai bol d'air frais en s'éloignant de la zone rouge !

Le film du match : https://t.co/S7QTXc9nY1 pic.twitter.com/JbUQyeHBQd

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) March 30, 2024
  • Semi Radradra

Il s’est présenté sur la pelouse manifestement gêné par ses blessures récurrentes au niveau de l’ischio-jambier, ainsi qu’en attestait son bandage autour de la cuisse. Une impression qui s’est précisée tout au long du premier acte, durant lequel Semi Radradra n’a jamais réussi à apporter punch ou vitesse à l’attaque du Lou, se contentant de offloads stériles. Et qui s’est confirmée au retour des vestiaires, le Fidjien finissant par céder sa place à Maraku dès la 42e, cloué au sol par une nouvelle déchirure. Celle de trop ?

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
dom3132 Il y a 17 jours Le 30/03/2024 à 20:45

c est sur il n y avait pas un arbitre copain

HarryCot Il y a 17 jours Le 30/03/2024 à 20:14

Le grand écart pour Bordeaux ....il faut espérer que le dernières recrues ferons le job.