France - Angleterre - La bataille des Tuilagi, entre Posolo et Manu, n’aura pas lieu

Publié le
Partager :

Hélas pour les amateurs d’anecdotes historiques, les Tuilagi oncle (Manu) et neveu (Posolo) ne seront pas opposés samedi soir à Lyon pour le match France-Angleterre, on y a cru jusqu’au dernier moment.

Les deux annonces d’équipes se sont succédé dans la journée de vendredi. La France d’abord, puis l’Angleterre. On a appris par Fabien Galthié que Posolo Tuilagi ne serait pas sur la feuille de match, c’est la paire Flament-Meafou qui débutera face à l’Angleterre et Romain Taofifenua sera sur le banc. De Steve Borthwick on a appris que Manu Tuilagi serait lui, sur le banc du XV de la Rose. Cette double annonce nous a privés d’un événement historique, le duel entre un oncle et un neveu au cours d’un match international. L’événement semblait envisageable au vu de l’ascension de Posolo, 19 ans deuxième ligne de Perpignan, convoqué pour affronter l’Italie et au vu de la persistance de Manu Tuilagi, 32 ans, trois quarts centre de Sale. Après bien des péripéties et des blessures au cours de sa carrière, il a joué la dernière Coupe du Monde et fut convoqué pour le Tournoi des Six Nations 2024.

Encore blessé, aux ischio-jambiers cette fois, il s’est rétabli in extremis pour cette dernière journée. On ne peut pas affirmer que Steve Borthwick l’a rappelé pour rendre possible le rendez-vous familial historique. Mais disons que le hasard faisait bien les choses. Mais la volonté du sélectionneur français et la révélation d’Emmanuel Meafou ont fait le reste. Les deux Tuilagi ne seront pas opposés. Posolo a quitté le groupe des Bleus pour jouer avec les Bleuets à Pau également contre l’Angleterre.

Moefana et Falatea seuls exemples 

A noter qu’au niveau des curiosités familiales, la France avait franchi un cap en faisant jouer un oncle et un neveu ensemble, soit Sipili Falatea et Yoram Moefana. L’événement s’est produit en juillet 2022 en tournée au Japon. C’était une première mondiale, en tout cas dans une nation majeure. Mais jamais un oncle et un neveu ou un père et un fils n'ont joué l'un contre l'autre. On se souvient néanmoins des frères Umaga, Tana et Mike opposés lors d'un match Nouvelle-Zélande-Samoa de 1999. 

Au niveau club, on a connu quelques exemples de pères et de fils partenaires, comme Daniel et Jean-Philippe Revallier en France sous le maillot de Graulhet ou plus près de nous en 2015, le Néo-Zélandais Regan King (une sélection, passé par le Stade Français et Clermont) a joué avec son fils Jacob Cowley sous le maillot de la franchise galloise des Scarlets. Pour assister aux retrouvailles entre Manu et Posolo Tuilagi, il faudra peut-être attendre la saison prochaine puisque Manu est annoncé à Perpignan la saison prochaine ou a priori, son neveu devrait rester. Si tout ça se confirme, ils fouleront les mêmes pelouses mais avec le même maillot. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (4)
Marco665 Il y a 2 mois Le 15/03/2024 à 13:30

J'avais pronostiqué cette « rencontre crunch familiale » après notre sortie de coupe du monde . Et parié le champagne . Je paierai la première bouteille. Le suspense aura duré 4 mois , et je me voyais progresser vers la victoire ! D'autant plus que Posolo, appelé à l'arrache contre L'Irlande, a confirmé contre l'écosse et titulaire contre l'Italie . Il a été dans les (rares) meilleurs et « avait cherché » le maillot, comme on dit; nombre d'observateurs avisés du rugby le trouvent meilleur que Meafou en ce moment ...

kastrattack Il y a 2 mois Le 15/03/2024 à 10:06

Question fratries, les Barrett et les Spanghero sont au niveau des Tuilagi !
Et les Spanghero, sur 2 générations...

Pentzean Il y a 2 mois Le 15/03/2024 à 11:03

Les Tuilagi sur 2 générations aussi!

pasali Il y a 2 mois Le 15/03/2024 à 08:01

c'est peut être mieux si on veut voir un peu de jeu