Pro D2 - Sans forcer, Colomiers corrige Biarritz

  • Martin Dulon a inscrit un doublé face à Biarritz.
    Martin Dulon a inscrit un doublé face à Biarritz. - Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Ce vendredi soir, dans le cadre de la 21e journée du championnat de France de Pro D2, Colomiers Rugby a imposé sa loi face au Biarritz olympique. Déjà largement devant à la pause (18-0), le club local n’a pas eu à trop forcer pour finalement l’emporter, avec le bonus offensif, 51-14.

Et de trois pour Colomiers. Sorti vainqueur de ses deux dernières rencontres, à la maison, le club entraîné par Julien Sarraute a enchaîné, ce vendredi soir, une troisième victoire de rang devant son public. Les joueurs de Julien Sarraute se sont défaits assez facilement de l’équipe basque, 51-14. Ils glanent, ainsi, cinq points et font leur retour dans le top six, une semaine après l’avoir quitté. De son côté, le BO reste plus que jamais, avant-dernier de la division.

Dans la nuit de Bendichou, Colomiers a réalisé un début de match sérieux et efficace, puisque les partenaires de Thomas Larrieu n’ont eu besoin que de trois minutes pour inscrire le premier essai du match. Après une touche bien négociée dans les 22 mètres adverses, les Columérins ont écarté le ballon sur la droite et Brett Herron avec une belle passe sautée, a envoyé son ailier, Vincent Pinto, dans l’en-but rouge et blanc (5-0, 3e).

Colomiers prend vite le large

Très vite, Colomiers a doublé la mise grâce à son puissant deuxième ligne Maxime Granouillet qui, en force, a permis aux siens de prendre le large au score alors qu’on ne jouait même pas depuis dix minutes (12-0, 7e). Bousculé en mêlée, absent des débats et imprécis en touche (trois ballons perdus sur la première période), le BO a tenté de se réveiller, après cette entame catastrophique, mais est apparu sans solution.

Embêté au sol (deux ballons grattés par Coletta), le club basque n’a jamais su vraiment trouver de l’avancée et on garde en mémoire cette séquence offensive infructueuse (26e) ou cette passe directement en touche de Ma’afu (31e), deux symboles d’un BO bien triste, ce vendredi soir. Colomiers, grâce à deux pénalités passées par Thomas Girard (15-0, 16e puis 18-0, 29e) a continué d'accroître son avance et il a fallu attendre le temps additionnel de cette première période pour voir le BO avoir une possession près de l’en-but adverse.

L’impuissance biarrote

Pendant près de six minutes, les Basques ont enchaîné les pénalités jouées à la main. Thomas Larrieu a même reçu un carton jaune pour une répétition de fautes (40+5e), mais au bout du bout, un en-avant de Nafi Ma’afu a obligé les visiteurs à rentrer fanny aux vestiaires (18-0).

Probablement vexé, le BO a attaqué la seconde période avec un visage un peu plus conquérant. Les Basques ont pu trouver de l’avancée sur leurs possessions et Tornike Jalagonia, à la sortie d’une mêlée, a marqué les premiers points de son équipe (18-7, 46e). Colomiers est véritablement entré dans le deuxième acte autour de la 50e et malgré une touche globalement défaillante (5 munitions perdues au total), c’est sur un ballon porté bien guidé et conclu par Thomas Larrieu que les locaux ont conservé un matelas confortable (23-7, 54e).

À l’heure de jeu, Tornike Jalagonia, avec un essai en force, a ramené les siens à neuf points (23-14, 61e), mais l’illusion a été de courte durée. Trois minutes plus tard, après une mêlée dans ses 45 mètres, Colomiers a trouvé la solution grâce au bon travail de Dorian Laborde, qui a ensuite servi Martin Dulon, lequel a terminé sa course entre les poteaux (30-14, 65e).

Le calice jusqu'à la lie

La fin de match a tourné au calvaire pour Biarritz. Les Basques ont encaissé un essai de pénalité lorsque Gervais Cordin, à la course avec Rodrigo Marta suite à un jeu au pied de Galthié, a poussé l’ailier dans l’en-but rouge et blanc (37-14, 73e). Dans la foulée, Andrew Ready, en force, a corsé l’addition (44-14, 79e) et sur la dernière action de la rencontre, Dulon a intercepté une passe d’Hilsenbeck pour sceller le score (51-14, 80e).

De retour dans le top six, Colomiers ira défier Provence Rugby, le week-end prochain, pour une des affiches du haut de tableau de la 22e journée. Le BO, qui continue de couler et qui est, désormais, à quatre points de Soyaux (14e), recevra Vannes.
 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Pat31700 Il y a 1 mois Le 23/02/2024 à 22:02

Excellent match de colomiers...Quant au BO le mal est plus profond..Les joueurs ont lâchés..ils ont appris certainement que le club ne continuera pas la saison prochaine..Annonce faites avant de prendre le bus..