Champions Cup - Battu à Glasgow, Toulon est éliminé et ne sera pas reversé en Challenge Cup

Par Mathias Merlo
  • Nouvelle défaite en Champions Cup pour Toulon, battu à Glasgow.
    Nouvelle défaite en Champions Cup pour Toulon, battu à Glasgow. - PA Images / Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Les Toulonnais devaient s'imposer pour maintenir l'espoir d'une qualification, ils ont finalement coulé. Battus par les Écossais de Glasgow 29-5, les hommes de Pierre Mignoni ne disputeront pas les phases finales de la Champions Cup. Pire, avec cette défaite sèche, ils terminent à la dernière position de la poule 4 et ne pourront pas défendre leur titre en Challenge Cup.

Pour leurs retrouvailles avec la plus grande des compétitions de clubs, les Rouge et Noir ont terminé leur aventure avec un quatrième revers au Scotstoun Stadium, dans l'antre des Glasgow Warriors (29-5). Toulon est éliminé de toutes les compétitions continentales faisant le bonheur de Bayonne. L'Aviron sera, à minima, reversé en Challenge Cup. 

Battus par les Écossais de Glasgow 29-5, les Toulonnais ne disputeront pas les phases finales de la Champions Cup. Pire, avec cette défaite sèche, ils ne défendront pas leur titre en Challenge Cup.

Le compte rendu > https://t.co/DLduepkRna pic.twitter.com/fc612PNyXO

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 19, 2024

Après plusieurs années d'absence, Toulon se faisait une joie d'être qualifié pour la Champions Cup. Partis avec l'objectif de jouer la compétition à fond, les Rouge et Noir ont plutôt, malheureusement, fait la joie de leurs adversaires. Dans un match couperet au Scotstoun Stadium, les partenaires de Baubigny n'ont pas été en mesure d'entretenir l'espoir d'une qualification. Pour ses retrouvailles avec les Warriors, qui avaient montré une pâle figure lors de la dernière finale de Challenge Cup, Toulon s'est pris les pieds dans le kilt écossais (29-5). Jones et Rowe ont chacun inscrit un doublé. 

Dans le groupe 3, Toulon finit à la dernière place avec seulement deux points. Glasgow est qualifié avec ses 10 points. Bayonne (5e, 3 points) est assuré d'être reversé en Challenge Cup. 

Sione Tuipulotu a montré son talent de passeur

Dans une première période globalement équilibrée, Glasgow a été d'une efficacité diabolique. Après un échec lointain au pied de Smaili (12e), Rowe a frappé le premier (7-0, 23e). Derrière un relais de la cellule d'avants, Tuipulotu a mis sur orbite Jones. Le centre écossais a résisté à deux adversaires avant de libérer son ailier. 

Sur le deuxième essai, les Warriors ont repris les mêmes et ont recommencé. Dans un jeu dans le sens, Bhatti a servi dans le dos Tuipulotu. Cette fois, l'international écossais a joué sur un pas vers Jones, qui a réalisé une bonne course vers l'intérieur (12-0, 31e). 

Malgré plusieurs franchissements de Smaili et de Dréan, Toulon a manqué de continuité dans son jeu pour mettre véritablement à mal Glasgow. Les Varois ont notamment souffert physiquement, perdant la plupart des collisions. Et puisque rien ne va en ce moment, la bande à Mignoni a perdu sur blessure Gabin Villière (34e). L'international français est sorti en se plaignant d'une cheville. 

Dréan sauve l'honneur

Au retour des vestiaires, Toulon a trouvé la faille sur un ballon de contre-attaque. D'une transversale au pied de Luc, Tuicuvu a réalisé une course de 30 mètres pour être arrêté à cinq mètres de l'en-but. Sur le jeu dans le sens, après des percussions des avants, Dréan a été bien servi sur une passe sautée d'Hervé (12-5, 48e). Une once d'espoir ? Elle a été de courte durée. 

Sur deux ballons égarés en touche, les Varois ont encaissé autant d'essais par l'intermédiaire de McKay (19-5, 62e) et de Jones (24-5, 65e). Trois minutes qui ont scellé le destin européen de Toulon. En fin de partie, face à des Rouge et Noir désabusés, Rowe a tiré le feu d'artifice (29-5, 80e+2). C'est le premier succès des Warriors face à Toulon en cinq confrontations. Désormais, l'entité frappée du muguet va se consacrer au Top 14. Ces deux prochaines semaines, elle recevra La Rochelle et Bordeaux-Bègles à Mayol. Des chocs capitaux pour rêver, désormais, d'un printemps avec des phases finales. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (7)
Nitrousa Il y a 1 mois Le 20/01/2024 à 09:38

l'Aviron Bayonnais remercie le RCT pour avoir bien pris cette rencontre au sérieux et de ce fait ne laisser aucune chance au club basque

Puntadelteno1970 Il y a 1 mois Le 20/01/2024 à 09:28

Parcours minable pour une équipe qui porte 3 * sur son maillot. C'est honteux pour les supporters et pour le rugby français. Le président du RCT n'est pas à la hauteur de l'histoire de ce club. Les recrutements "olé olé" sont souvent déstabilisant pour le groupe. Le RCT est encore loin des phases finale du Top 14.

Odilederaie Il y a 1 mois Le 20/01/2024 à 08:02

Équipe du RCT surcotée avec les titulaires comme les remplaçants