Faits divers - Byron Kelleher, ancien All Black, jugé pour violences conjugales

Par Rugbyrama
  • Byron Kelleher sera jugé ce 15 janvier, à Paris.
    Byron Kelleher sera jugé ce 15 janvier, à Paris. Manuel Blondeau / Icon Sport - Manuel Blondeau / Icon Sport
Publié le
Partager :

Byron Kelleher, ancien demi de mêlée de la Nouvelle-Zélande et de Toulouse, va être jugé pour violences conjugales, le 15 janvier. En garde à vue, l'ex-All Black avait nié les faits.

Byron Kelleher va passer devant la justice française. Selon Le Parisien, l'ancien demi de mêlée de la Nouvelle-Zélande (57 sélections entre 1999 et 2007) va être jugé pour violences conjugales contre son ex-compagne, ce lundi 15 janvier, devant la 24ème chambre du tribunal correctionnel de Paris. L'ancien joueur de Toulouse (2007-2011) et du Stade français (2011-2012) a d'abord nié ses faits en garde en vue, en octobre dernier. Des faits qui auraient eu lieu à l'été 2023. L'ancienne compagne du All Black affirme que Kelleher serait "devenu violent verbalement et physiquement" dès 2015, alors que le couple avait donné naissance à un enfant.

"À peu près un mois après son retour en France, les violences de M. Kelleher ont repris, assure Olivia (NDLR : le prénom a été modifié) dans sa déposition. Il consomme régulièrement de l’alcool et en grande quantité. Sans raison valable, il m’insulte à répétition, me pousse, me plaque au mur, il me donne des coups de poing et m’étrangle". Face  à ces accusations, Byron Kelleher a répondu, affirmant qu'il n'y avait "pas eu de violences" et qu'il ne "l'avait pas touchée".

Le procureur de la République a diligenté une procédure à l'encontre du pilier droit international du CO Wilfrid Hounkpatin.

Ce dernier est soupçonné de violences conjugales envers sa compagne. Il est mis à pied et sera jugé le 3 avril.

Les infos > https://t.co/rfYt1h5iAk pic.twitter.com/J0WA74zxJK

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 10, 2024

Une nouvelle affaire après le cas Hounkpatin

Cette nouvelle affaire intervient quelques jours après celle concernant Wilfrid Hounkpatin. Le pilier droit du Castres olympique est poursuivi pour des faits de violences conjugales et a été mis à pied par le club tarnais dès le 10 janvier. Les faits se seraient déroulés dans la journée du lundi 8 janvier durant laquelle une dispute entre le joueur et sa compagne aurait éclaté sur fond de litige amoureux, entraînant des coups de la part du joueur envers la jeune femme. Wilfrid Hounkpatin sera jugé le 3 avril devant le tribunal judiciaire de Castres. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (8)
MerleBleu Il y a 1 mois Le 15/01/2024 à 10:39

Depuis l'affaire de Marc Cécilion, je pensais que le sinstances du rugby avait mis en place quelque chose pour aider les joueurs à redescendre et à gérer la violence liée en partie à leur métier. On dirait que non.
Il semble pourtant de la responsabilité des encadrements d'aider les joueurs à gérer des comportements liés à ou issuse de leur activité professionnelle. On n'abandonne pas le sjoueurs après usage (cf Clermont par exemple)...

Bartotus Il y a 1 mois Le 15/01/2024 à 08:57

Y a t il des preuves ? C est la parole de l une contre celle de l autre ...avec des indemnités à la clé !!

BortitzEtaOn Il y a 1 mois Le 14/01/2024 à 23:24

Il est bon oui pour faire le haka aux fetes de Zugarramurdi