Top 14 - Le baromètre de Bayonne - Racing 92 : Uzair Cassiem dans les bons coups, Cameron Woki décevant

Par Loïc Bessière
  • Uzair Cassiem, célèbre la victoire avec le public.
    Uzair Cassiem, célèbre la victoire avec le public. Midi Olympique - Pablo Ordas
Publié le
Partager :

Uzair Cassiem a été, comme à son habitude, très actif et a pris une part prépondérante dans la victoire des siens 27-23 contre le Racing 92. Au contraire, Cameron Woki ne s'est pas mis en valeur sur la pelouse de Jean-Dauger...

Les tops 

  • Uzair Cassiem

Depuis son arrivée dans le Pays basque en 2021, le troisième ligne sud-africain est un des chouchous de Jean-Dauger. Il a encore montré pourquoi contre le Racing 92 ! Si Jean-Dauger est resté une fois de plus imprenable, il y est pour beaucoup ! Comme à son habitude, il a multiplié les courses avec le ballon dans les mains, étant toujours dans l'avancée. Cela fait 50 mètres de courus avec la balle sur la rencontre. Il a marqué un premier essai refusé dans le premier acte, avant de marquer celui de l'espoir en deuxième période en venant se proposer proche de la ligne d'en-but. L'essai de la victoire ? C'est encore le numéro huit qui est venu se proposer proche de Denis Marchois pour parcourir une vingtaine de mètres avec la balle et mettre Camille Lopez dans un fauteuil pour distiller une passe au pied en direction de Rémy Baget. La suite, vous la connaissez...

  • Guillaume Rouet

Le demi de mêlée avait du feu dans les jambes ! Il a constamment cherché à mettre du rythme pour emballer cette rencontre. Des exemples ? Sur l'essai refusé à Uzair Cassiem, dans le premier acte, c'est lui qui a vite joué une pénalité. Sur l'essai, cette fois-ci accepté au troisième ligne sud-africain en deuxième mi-temps, c'est lui qui s'est fait la malle sur un ballon pourtant difficile à jouer, après une touche volleyée. Au bout de l'action, il a vite joué une pénalité et a envoyé le numéro huit à l'essai. Le dynamiteur bayonnais !

  • Thomas Acquier 

Quel courage de la part du Biterrois ! Il a joué avec un nez cassé la semaine dernière du côté de Perpignan. Avec les blessures de Vincent Giudicelli et de Facundo Bosch, il a dû serrer les dents toute la rencontre. Et quel match il a réalisé ! Excepté deux touches perdues sur les quatorze bayonnaises, il a été à la pointe du combat, se proposant souvent pour porter le ballon. Il a marqué le deuxième essai des siens après un bon ballon porté qu'il a cornaqué. En défense, il a réalisé huit plaquages. À 34 ans, il a encore de l'énergie à revendre !

Bayonne boucle l'année 2023 sans s'être incliné à Jean-Dauger après un succès à la sirène face au Racing 92 !

Le film du match > https://t.co/05t9ZESPvp#ABR92 pic.twitter.com/f5tuunRpEB

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 30, 2023
  • Will Rowlands 

Plaquer, le Gallois aime ça ! Il l'avait montré lors de la Coupe du monde contre les Fidji avec 27 plaquages ! Il a presque réalisé la même performance sous le soleil de Jean-Dauger, avec 26 adversaires mis au sol, et seulement deux plaquages manqués ! Dans le premier acte, quand les Basques tenaient le ballon, son activité défensive a été primordiale, à l'instar de celle d'un Siya Kolisi pas en reste, avec 23 plaquages ! Arrivée cette saison en France, il a déjà pris ses marques au sein du club francilien !

Les flops

  • Thomas Ceyte

Depuis son arrivée à Bayonne lors de l'intersaison 2022, le deuxième ligne a souvent été un des exemples dans le combat et l'envie. Mais contre le Racing, il s'est surtout faire remarquer par des coups de sifflet en sa défaveur. Alors que Uzair Cassiem avait marqué, son essai a été annulé car le futur joueur de Clermont-Ferrand avait gêné Nolann Le Garrec au départ de l'action. Il a ensuite créé une échauffourée et aurait pu concéder une pénalité si Monsieur Rousselet n'avait pas fait preuve de pédagogie. Il a aussi gâché une belle offensive en voulant plonger au-dessus de son adversaire. 

Thomas Ceyte et Cameron Woki se sont chamaillés.
Thomas Ceyte et Cameron Woki se sont chamaillés. Midi Olympique - Pablo Ordas

  • Reece Hodge

L'Australien n'a-t-il pas digéré sa non-sélection pour la Coupe du monde avec l'Australie ? Arrivé au début de l'automne dans le Pays basque, il s'est blessé, ce qui a retardé ses débuts avec le maillot bleu et blanc. Remplaçant pour sa première en Top 14 à Perpignan, il n'était pas rentré dans un contexte favorable. Titulaire contre les Franciliens, il a été peu en vue. Offensivement, il n'a rien apporté aux siens, n'arrivant pas à se mettre en valeur. Défensivement, il a été discret avec quatre plaquages dont un manqué. Arrivé en recrue star, sa performance ne traduit pas ce statut.

  • Cameron Woki

En première mi-temps, les Bayonnais ont tenu le ballon. Conséquence : les Racingmen ont dû s'employer au plaquage. Cela se traduit en chiffres : Trevor Nyakane et Hassane Kolingar ont réalisé 16 plaquages sur l'ensemble du match, Will Rowlands 26, Siya Kolisi 23, et Fabien Saconnie dix, mais en 20 minutes. Pourtant replacé troisième ligne aile, Cameron Woki n'a fait que cinq plaquages. Ballon en main, il n'a pas été plus en vue, avec cinq petits mètres parcourus ballon en main. L'international français est loin de son meilleur niveau...

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (8)
Nitrousa Il y a 1 mois Le 31/12/2023 à 15:07

Va falloir que R Hodge se fasse violence car pour l'instant ça sonne creux

Dudu64 Il y a 1 mois Le 30/12/2023 à 19:42

Difficile de noter Hodge offensivement puisque Morí n'a malheureusement pas fait de passes...

Dudu64 Il y a 1 mois Le 30/12/2023 à 19:40

Merci Monsieur Acquier pour ce match de très haut niveau