"Nous pouvons être satisfaits de notre première partie de championnat", affirme Tommy Raynaud (Oyonnax)

Par Jean-Pierre Dunand
  • Top 14 - Tommy Raynaud (Oyonnax)
    Top 14 - Tommy Raynaud (Oyonnax) Icon Sport - Icon Sport
Publié le
Partager :

Le pilier et capitaine d'Oyonnax Tommy Raynaud est revenu sur le succès probant des siens face à Pau (34-13) et évoque la première partie de championnat des siens. 

Peut-on dire que la victoire face à Pau permet à Oyonnax de conclure idéalement une belle année 2023?

C’est exact, mais surtout elle nous fait énormément de bien après une suite de quatre défaites consécutives. Nous avons bien préparé ce rendez-vous, même si nous n’avons eu que deux jours pour le faire. Cela n’a pas été facile, mais une fois de plus nous avons eu la démonstration que le travail paye.

Quel a été votre point fort face à Pau?

Le réalisme. Avec notre jeu nous devons impérativement être réalistes. On voit que les autres équipes savent concrétiser les opportunités qu’elles ont. Il était important de le faire face aux Palois.

À l'issue d'un match complètement dominé, les Oyomen ont surclassé de bien tristes Palois, passant même tout prêt de leur premier bonus offensif de la saison (34-13).

Le film du match > https://t.co/P9vmRoInx6 pic.twitter.com/gnCvhTOLit

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 29, 2023

Qu’est-ce qui a été le plus difficile avant match, préparer la confrontation avec la Section ou chasser des esprits la lourde défaite subie au Racing?

Quand on a pris 70 points, il faut très vite évacuer et passer à autre chose. Nous avons de suite basculé sur le duel avec les Palois, en étant conscients de ce qui nous attendait face à une grande équipe de Pau. Oyonnax est le promu et doit apprendre vite et c’est aussi en se servant de l’expérience tirée d’une rouste que l’on peut apprendre. C’est dur à encaisser, mais cela fait avancer.

La discipline, avec 15 pénalités sifflées contre Oyonnax et un carton jaune, reste un point faible. Comment l‘expliquer?

Quand on veut mettre de l’engagement, de l’intensté, on se retrouve parfois à la limite. Ce qui peut-être une force peut ainsi se transformer en faiblesse. Mais notre bilan dans le secteur de la discipline reste une catastrophe qu’il faut corriger.

Cet Oyonnax - Pau a été contrôlé par Domingo Miotti. L'ouvreur, par son jeu au pied, a fait vivre un enfer à l'arrière-garde paloise

Voici notre baromètre \ud83d\udc47https://t.co/FfEWcQGUgV

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 29, 2023

Face à Pau, ces sanctions n’ont toutefois pas semblé vous déstabiliser?

Nous avons très bien géré nos temps faibles en restant soudés, en mettant des solutions en place. Quand nous nous sommes retrouvés à 14, en une minute nous avons réorganisé notre touche, notre mêlée. 

Ce match contre Pau était-il celui qu’il ne fallait pas perdre, à un moment important de la saison?

Tout ce que nous pouvons prendre, il faut le prendre. Si on se met à regarder les autres on se trompe. Beaucoup nous voyaient faibles. Nous pouvons être satisfaits de notre première partie de championnat. Elle répond à nos attentes tant sur le contenu que sur un plan comptable.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
PoloUSC12 Il y a 2 mois Le 30/12/2023 à 01:29

Ta raison tommy tu es une machine