Top 14 - Le baromètre de Stade français - Toulouse : Léo Barré intenable, Santiago Chocobares à la faute

Par Loïc Bessière et Clément Labonne
  • Léo Barré auteur d'un essai contre Toulouse
    Léo Barré auteur d'un essai contre Toulouse - Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Léo Barré, auteur d'un doublé, a été un des grands artisans de la victoire du Stade français dans le "Clasico" contre le Stade toulousain (27-12). En revanche, Santiago Chocobares a coûté cher à Toulouse...

Les tops

  • Léo Barré 

L'arrière du Stade français s'est mis en avant en mondovision. Il a pris confiance dès la première minute de la rencontre avec un petit par-dessus pour lui-même, qu'il a récupéré et qui a mis les siens dans l'avancée. C'est lui qui a marqué le premier essai de la rencontre. Après un bon travail de Lester Etien, il a réalisé un magnifique raffut pommette pour déposer Mathis Lebel (7e). Il a continué de se mettre en évidence, il a été décidément très en vue car c'est lui aussi qui est venu se proposer à hauteur, à l'intérieur de Brad Weber après une mêlée. Il a déposé deux joueurs avant de se faire reprendre (23e).

\ud83d\udd25PREMIER ESSAI DE CE CLASSICO SIGNÉ LÉO BARRÉ !

Le @SFParisRugby prend les commandes de ce choc \u2694\ufe0f#SFPST pic.twitter.com/WQ1eXiodDi

— CANAL+ Rugby (@CanalplusRugby) December 3, 2023

Et que dire de son deuxième essai ! Après une action pleine de roublardise de Rory Kockott, c'est encore lui qui est venu se proposer, a feinté la passe entre deux Toulousains et a lâché Thomas Ramos pour aplatir (72e). Mais il s'est aussi mis en valeur défensivement. Il a très bien coupé les extérieurs à deux reprises alors que Toulouse poussait pour marquer et n'a, donc, pas pu écarter. Bref, un match de très haut niveau !

  • Mathieu Hirigoyen

59% de possession pour Toulouse, cela veut donc dire que le Stade français a beaucoup défendu. Et la défense, Mathieu Hirigoyen adore ça. Le casque rouge du Stade français a découpé à tout va dans cette rencontre, notamment en fin de première mi-temps, quand les Toulousains poussaient pour marquer. Aux citrons, le troisième ligne était déjà à 15 plaquages réussis, chiffre qu'il portera à 24 en fin de rencontre, contre cinq ratés. S'il a pu manquer de puissance balle en main pour un numéro huit, en témoigne sa charge où il s'est fait refouler par Antony Jelonch, en défense, le sécateur basque a été une fois de plus précieux pour les Soldats roses.

  • Cyril Baille 

Le pilier a livré des performances décevantes depuis son retour de la Coupe du monde, notamment lors de la défaite sur la pelouse de Castres. Mais à Paris, le gaucher a retrouvé de l'allant et surtout de la mobilité. Il a touché énormément de ballons. Il a, par exemple, réalisé une belle percée (9e). En tout, il aura touché 17 ballons ! Un nombre énorme pour un pilier. Et il a su quoi faire avec la balle dans les mains : 35 mètres parcourus, un franchissement et quatre défenseurs battus. Un Baille des grands jours !

Les flops

  • Santiago Chocobares

À l’inverse de sa belle partie face à Clermont, le centre argentin n’a pas brillé à Paris. Coupable d’une percussion sans ballon sur Jeremy Ward, Santiago Chocobares a annihilé malgré lui le premier essai toulousain. En deuxième période, le Puma a commis un en-avant amenant quelques phases de jeu plus tard la pénalité du 13-0 pour Segonds. Enfin, l’Argentin a ouvert la porte pour la percée de Jeremy Ward, à l’origine du deuxième essai parisien.

Sans trembler, le Stade français s'est logiquement imposé face à Toulouse grâce à un Léo Barré de gala, auteur d'un doublé. Avec vingt-sept points au compteur, les Parisiens recollent au quatuor de tête avant la Champions Cup. #SFPST

Le film du match > https://t.co/4nznddWHmJ pic.twitter.com/m9pCRXaEcZ

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 3, 2023
  • Paul Graou

Le demi de mêlée toulousain n’a pas franchement rayonné dans la capitale. Préféré à Antoine Dupont juste avant le début de la Champions Cup, le Gersois de naissance a souvent manqué de maîtrise en première période, à l’image de l’un de ses derniers ballons dans les cinq mètres parisiens.

  • Baptiste Pesenti

Le deuxième ligne parisien s’est fait voler son premier ballon après une grosse séquence. Il a tiré deux fois le casque de Thibaud Flament. La première est passée mais la deuxième a été réprimandée par Tual Trainini qui a offert une penaltouche aux Toulousains. Juste avant la demi-heure de jeu, Baptiste Pesenti aurait pu adresser une meilleure passe pour Jeremy Ward qui s’envolait vers l’en-but. Fidèle à son registre de combattant, Pesenti n’a malgré tout pas livré son meilleur match en carrière.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (7)
philogby Il y a 3 mois Le 04/12/2023 à 16:47

Tous ces joueurs du stade toulousain qui se voyaient champions du monde devraient faire profil bas et se remettre sérieusement au boulot. En ce moment cette équipe est une des plus triste du TOP14. Aucune cohésion, pas d'imagination, on dirait des gamins qui jouent à la baballe. Le jeu des Toulousains est vraiment affligeant. Même Ramos n'a plus de pied. On est parti pour une année blanche après un titre tiré par les cheveux! La plupart des joueurs doivent rapidement remettre les pieds sur terre!

LeGallois Il y a 3 mois Le 04/12/2023 à 13:51

Un jour, il faudra bien changer les règles ! C'est-à-dire sanctionner un joueur pour une faute, mais pas toute l'équipe ! Oui, Chocobares doit être sanctionné par un carton jaune, mais l'essai est parfaitement valable ! A quoi sert la vidéo si on n'est capable d'aucun discernement, d'aucune appréciation d'une situation de jeu ?... Oui faute sanctionnable, mais qui n'aurait pu empêcher l'essai ! ... De même, un joueur fait une faute grave : carton rouge. Parfait. Mais pourquoi sanctionner toute l'équipe avec un joueur en moins ? le joueur fautif doit être (DUREMENT) sanctionné (par commission) mais remplacé par un autre joueur ! Toute l'équipe ne pâtirait pas d'une faute individuelle et le match resterait équilibré... (voir finale Coupe du monde !)

Blaise_Monluc Il y a 3 mois Le 04/12/2023 à 17:27

Ouin. Ouin.
Méchant règlement.

Ovalie34 Il y a 3 mois Le 04/12/2023 à 09:16

TAUZIN n'est vraiment pas bon

Papimag Il y a 3 mois Le 04/12/2023 à 12:36

Tauzin devrait aller soigner sa melonite en Pro D2 car ce garçon a des qualités .