Top 14 - Le baromètre de Bayonne - Montpellier : Federico Mori et Nadir Megdoud percutants, Bastien Chalureau sanctionné

  • Federico Mori a été l'un des artisans de la bonne performance bayonnaise
    Federico Mori a été l'un des artisans de la bonne performance bayonnaise Midi Olympique - Pablo Ordas
Publié le Mis à jour
Partager :

Dans un match que l’Aviron bayonnais a remporté sans bonus offensif (34-19), le club basque a pu compter sur son talonneur, Vincent Giudicelli, en grande forme, et sur un Nadir Megdoud électrique. Dans le camp d’en face, le deuxième ligne Bastien Chalureau n’a pas été à la hauteur.

Les tops

  • Vincent Giudicelli

Face à son ancienne équipe, qu’il affrontait pour la première fois, le talonneur de 26 ans a été de tous les combats. Il a été, comme d'habitude, très percutant ballon en main avec plusieurs courses tranchantes, tête baissée, sur lesquelles il a souvent gagné du terrain. Son essai à la moitié de la première période (19e) vient récompenser la domination des Basques sur ce ballon porté. En touche, il termine la première mi-temps avec un sans-faute sur ses lancers, même si son équipe perd une munition sur la dernière à cause des lifteurs. Il a été remplacé par Facundo Bosch tôt, en début de seconde période.

  • Federico Mori 

Le trois-quarts centre italien a bien démarré la partie, puisqu’il arrache un ballon à Louis Carbonel (3e), sonne la charge et trouve de l’avancée avant que Camille Lopez ne rate le drop (6e). Sa densité physique a fait du bien au milieu du terrain (dix courses avec ballon, trois plaquages cassés). En seconde période, il est décisif sur l’essai de Rémi Bourdeau (51e) en portant bien la balle puis en décalant son flanker d’un magnifique offload.

  • Nadir Megdoud

L’ancien ailier du Stade français Paris a été électrique samedi soir. Il a gagné de nombreux duels offensifs (six plaquages cassés, meilleur total du match) et a réussi à se défaire de situations parfois compliquées. Il est à l’origine de l’essai de Facundo Bosch (73e), puisqu’il gagne ses duels sur l’aile droite avant d’offrir le ballon au talonneur argentin.

\ud83d\udea8 Bayonne reste invaincu à domicile et enfonce un peu plus Montpellier ! Dans les autres rencontres, l'UBB s'impose dans les dernières secondes à Oyonnax, La Rochelle se bonifie et le CO reste solide à domicile.

Toutes les infos sont sur votre site/application ! pic.twitter.com/NQOu4ewLLl

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 2, 2023
  • Matis Perchaud 

Le pilier gauche, convoité par l’UBB, a joué la quasi-totalité de la rencontre (72 minutes), puisque son remplaçant, Swan Cormenier, n’est resté que quelques minutes sur le terrain. C’est assez rare pour le souligner. Il a tenu son rang en mêlée fermée et a été impactant près des rucks. Sa grosse activité dans le jeu a été saluée par un public de Jean Dauger qui lui a réservé une belle ovation à sa sortie.

  • Alexandre Bécognée

Le numéro huit a été un des meilleurs Montpelliérains, malgré la défaite. Il marque un essai après un bon départ en mêlée fermée (21e). Sur l’action d’avant, il avait bien porté le ballon et gagné de précieux mètres. Il a été le joueur qui a le plus défendu (16 plaquages) mais sa grosse activité n’a pas permis à son équipe d’éviter une nouvelle défaite.

Les flops

  • Bastien Chalureau

On est en droit d’attendre beaucoup plus du deuxième ligne international, qui n’a pas eu vraiment d’impact sur les avants du MHR. Il a aussi été sanctionné pour une faute au sol (15e), qui emmène la possession de l’essai marqué par Giudicelli. Une deuxième faute, cette fois cynique, dans ses 22 mètres, sur un temps fort des Basques, obligera M. Raynal à sortir un carton jaune (32e). En seconde période, alors que les siens étaient sur un temps fort, dans les 22 mètres adverses, il perd un ballon à l’impact (48e).

  • Cobus Reinach

Le numéro neuf champion du monde n’était pas dans son assiette, même s’il a joué derrière un pack parfois bousculé et qu’il a marqué un essai après une percée d’Anthony Bouthier (59e). Il a commis des erreurs largement évitables, comme cet en-avant à la sortie d’un ruck (35e). Il commet un second un en-avant face à la pression défensive de Facundo Bosch (53e). En défense, il manque deux plaquages et concède aussi une pénalité.

  • Brandon Paenga-Amosa

Le talonneur a mal commencé la partie, avec un lancer pas droit sur la première touche du match (1e). Il y a un second lancer où le numéro deux australien (25e) ne trouve personne et voit Uzair Cassiem s’emparer de la balle. Même s’il a beaucoup plaqué, il n’a pas eu l’apport escompté d’un point de vue offensif et a été remplacé en début de seconde période.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Allphi55 Il y a 2 mois Le 03/12/2023 à 13:13

Le gros flop c'est Laporte !