Pro D2 - "On peut dire que le FCG est de retour" : les réactions après Grenoble - Vannes

Par Nicolas Zanardi
  • Steeve Blanc-Mappaz, capitaine du FCG.
    Steeve Blanc-Mappaz, capitaine du FCG. Icon Sport - Icon Sport
Publié le
Partager :

À l'issue du match remporté de trois petits points par les Grenoblois face au leader vannetais, le capitaine du FCG Steeve Blanc-Mappaz et ses troupes se montraient optimistes pour l'avenir, tandis que les Bretons regrettaient leurs scories du soir.

  • Patrick Pezery (entraîneur des avants de Grenoble)

"Il y a un sentiment de satisfaction, les joueurs se récompensent de leurs efforts. Ce n’est pas anodin de faire tomber Vannes, il y a eu une première mi-temps très bonne. Un de nos objectifs c’était de les faire déjouer, on y arrive. On n’a pas réussi à tuer le match sur certains éléments, même quand ça a été très dur, la solidarité qui a pris le dessus, c’est un motif de satisfaction. La mêlée a toujours été régulière depuis le début de saison, on a amené de la régularité sur tout ça. On avait mis l’accent sur la défense des ballons portés, ça ne peut pas être une totale satisfaction puisqu’on a encaissé un essai mais au vu du nombre d’occasions que l’on a dû défendre face aux Vannetais, on a plutôt fait du bon travail."

  • Steeve Blanc-Mappaz (troisième ligne et capitaine de Grenoble)

"J’avais dit aux mecs depuis la semaine dernière : recevoir le premier, c’est un événement. Ça fait deux ans qu’on n’arrivait pas à faire tomber le premier, quand il y avait Oyonnax. Ce sont toujours des matches qu’on a envie de jouer et où on a envie de mettre beaucoup d’énergie. Alors, bien sûr, il faut réussir à trouver le juste milieu entre l’agressivité, l’envie et la discipline. On a fait tomber une très belle équipe de Vannes, ça donne le sourire. Quand ils se sont réveillés à la fin, ils ont envoyé du jeu et ça n’a pas été facile, mais on s’est accroché et notre caractère est ressorti. Je ne sais pas si nous serons dans les six à la fin de la journée mais même s’il ne faut surtout pas sur nos lauriers, malgré tout ce qu’on a subi depuis le début de la saison, je crois que l’on peut dire que le FCG est de retour."

  • Romain Trouilloud (trois-quarts centre de Grenoble)

"On continue sur notre lancée, avec cette petite série de trois matches. On enchaîne les victoires, ça fait du bien au moral. Il faut continuer sur cette lancée, on a envie de gagner à Rouen. Sachant le retard que l’on a pris au niveau du classement, il ne faudra pas louper un seul point pendant toute la saison."

  • Jean-Noël Spitzer (manager de Vannes)

"C’est notre parti-pris depuis le début de la saison que de ne pas tenter les pénalités. Grenoble avait une autre stratégie qui était de prendre tous les points, ça leur a réussi ce soir, bravo à eux-mêmes s’il y a aussi quelques coups de sifflet que j’ai trouvés sévères à notre encontre, notamment sur des déblayages en fin de match alors que le momentum était clairement de notre côté… Quand on perd de trois points, forcément, on a toujours des regrets par rapport à ça mais il faut regarder ce qu’on n’a pas fait de bien. On a réalisé une première période très loin de nos standings, que ce soit dans la discipline ou la précision puisqu’on a fait tomber beaucoup de ballons en tentant la passe de trop. C’est un regret d’être passé comme cela à côté lors du premier acte, car j’avais mobilisé l’équipe sur le fait que nous ne nous soyons pas déplacés depuis longtemps chez un potentiel membre du top 6. Je pense que le FCG va réussir à l’accrocher malgré ses difficultés et s’il y parvient, ce sera un adversaire très sérieux. Quant à nous, on va se projeter sur Provence Rugby et Brive pour repartir de l’avant."

Cliquez ici pour consulter le classement complet de Pro D2

  • Jules Le Bail (demi de mêlée de Vannes)

"En première période, on a eu beaucoup de défaillances au niveau de la discipline ; mais pas que, dans les contacts et les montées défensives. Il y a eu un bon discours à la mi-temps, on a redémarré de bonne manière. Le coaching aussi a fait du bien, les remplaçants ont apporté. Au final, on a eu une balle de match, mais on ne l’a pas mise au fond. C’est un sentiment mitigé à la fin et on a un peu de regrets. Les pénalités non tentées ? C’est notre jeu de prendre les pénaltouches. Des fois, ça nous a souri et des fois, ça ne nous sourit pas. Ça serait trop facile de dire aujourd’hui qu’on aurait dû prendre les 3 points."

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
hub5682 Il y a 3 mois Le 01/12/2023 à 13:17

Grenoble n'a rien montré, l'indiscipline vannetaise fait leur bonheur, vannes préfère le beau jeu mais il serait bon de temps en temps de prendre les pénalités, et le résultat serait inversé