Top 14 - Fin de carrière pour Tony Ensor (Oyonnax) après une commotion cérébrale

Par Tristan Failler
  • Tony Ensor, ici balle en main, face au Stade français pour son dernier match sous le maillot d'Oyonnax
    Tony Ensor, ici balle en main, face au Stade français pour son dernier match sous le maillot d'Oyonnax - Icon Sport
Publié le
Partager :

Le club d'Oyonnax a annoncé ce mardi la fin de carrière de son arrière Tony Ensor. L'arrière néo-zélandais arrête le rugby à 32 ans pour des "raisons médicales", à savoir une commotion cérébrale survenue en août dernier.

Son dernier match remonte au 25 août dernier face au Stade français, son ancien club de 2017 à 2019 avant de s'engager à Oyonnax. Tony Ensor, 32 ans, va donc quitter les terrains cette saison et mettre un terme à sa carrière à 32 ans. L'arrière néo-zélandais, portant les couleurs rouge et noire depuis 2019, arrête le rugby pour "des raisons médicales" comme l'a communiqué le club. Plus précisément pour une commotion cérébrale survenue lors de la rencontre face aux joueurs de la capitale et après laquelle il n’avait pas retrouvé les terrains depuis.

Oyonnax a tenu a apporté son soutien à son joueur. "Touché par cette brusque nouvelle, Oyonnax Rugby entend bien rester proche du joueur qui se verra accompagné, lui et sa famille, durant les prochains mois", explique le communiqué. Le manager Joe El Abd a insisté sur l'importance d'être à ses côtés. "Tony restera au soutien du groupe, sûr et en dehors du terrain. Même s’il ne peut plus jouer, nous le considérons toujours comme un membre à part entière du groupe". 

Un casque réfrigérant

Le club aindinois a profité de cet évènement pour rappeler son engagement dans la prévention contre les commotions cérébrales et l'accompagnement après celles-ci. "À titre d’exemple, le docteur référent Olivier Rajon a été formé sur le suivi alimentaire des joueurs – pour accompagner au maximum le groupe – car il est démontré que des compléments alimentaires permettent de favoriser la récupération après une commotion. De plus, les joueurs vont désormais bénéficier d’un casque réfrigérant, permettant de limiter les conséquences du traumatisme lié à la commotion cérébrale, et ce dès lors qu’une commotion venait à être diagnostiquée."

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
cantewitko Il y a 2 mois Le 29/11/2023 à 07:00

Si le casque réfrigérant marche sur une commotion, on aurait du mettre des glaçons dans le slip de Fourniret...
Tout mon soutien à ce garçon qui risque fort de souffrir à long terme et avec des séquelles
Courage à lui et à sa famille