Transferts. Top 14 - Pourquoi Blair Kinghorn est la recrue parfaite pour Toulouse

  • Blair Kinghorn a toutes les qualités pour s'épanouir au Stade toulousain.
    Blair Kinghorn a toutes les qualités pour s'épanouir au Stade toulousain. Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Dans les prochains jours, l'international écossais Blair Kinghorn va débarquer à Toulouse pour remplacer numériquement Melvyn Jaminet dans l'effectif haut-garonnais. Pouvant jouer à l'arrière, à l'ouverture et à l'aile, le joueur de 26 ans est un renfort de poids pour les champions de France en titre.

À l'issue de la rencontre à Castres samedi dernier, Ugo Mola avouait que le Stade toulousain étudiait le marché pour pallier le départ de Melvyn Jaminet. Un détail dans la recherche, qui n'en est pas vraiment un chez les champions de France en titre, l'heureux élu devait couvrir plusieurs postes de la ligne arrière. 

Le manager rouge et noir a semble-t-il trouvé son bonheur. Comme annoncé par Midi Olympique ce mardi soir, l'international écossais Blair Kinghorn va rejoindre les Stadistes. Une recrue de choix qui renforce encore un peu plus une ligne arrière déjà quatre étoiles. 

Une polyvalence de tous les instants

De la polyvalence, il y en a, du talent aussi. Depuis huit ans, Kinghorn est un titulaire indiscutable à Édimbourg. C'est avec le numéro quinze dans le dos qu'il a découvert le rugby de haut niveau. Autant le dire tout de suite, c'est à l'arrière qu'il a le plus évolué, ce qui est logique puisque sa fonction première à Toulouse est de remplacer Melvyn Jaminet. L'Écossais a débuté 97 fois à ce poste, soit 64% de ses rencontres (source All Rugby). 

Cette statistique peut laisser penser que Thomas Ramos devrait débuter de nombreuses rencontres à l'ouverture. Kinghorn étant un joueur formé à l'arrière pouvant jouer numéro dix, et pas l'inverse. C'est le 4 avril 2021 que le natif d'Édimbourg a découvert le poste d'ouvreur. Ironie du sort, c'était en France, sur la pelouse du Racing 92 lors d'un huitième de finale de Champions Cup. Depuis, il a pu performer à la charnière, ce qui permettra au staff toulousain de l'aligner en meneur de jeu sans sourciller. À noter qu'il peut aussi dépanner aux tirs au but si l'occasion se présente. 

Et ça ne s'arrête pas là. Mesurant 1,90m, le joueur du XV du Chardon est excellent sous les ballons hauts, ce qui est en fait un arrière de très haut niveau, mais aussi un ailier hyper efficace. Lors de la dernière saison, il avait par exemple débuté la rencontre face à Castres avec un maillot floqué du onze. Blair Kinghorn est un véritable couteau suisse, mais qui est bon partout. Elle est là la différence.

Kinghorn a joué 39 fois à l'ouverture en carrière.
Kinghorn a joué 39 fois à l'ouverture en carrière. Sportsfile / Icon Sport

Un international... qui est souvent là

Ah, ces fameux doublons, nous sommes obligés d'y venir. Lors de l'annonce de l'arrivée de Kinghorn, certains supporters toulousains ont exprimé leur inquiétude de voir un nouvel international débarquer. Alors oui, il a de grandes chances de disputer le prochain Tournoi des 6 Nations, mais sa situation est bien différente par rapport aux Français. 

Les Écossais ne sont pas "protégés" lors des pauses du Tournoi par exemple. Ce qui, dans les faits, poussera Kinghorn a ne manquer que deux rencontres de Top 14 en début d'année. Lors des "vrais" doublons. Donc si on compare les calendriers, Kinghorn serait indisponible pour la réception de Bayonne le week-end des 3 et 4 février, puis le déplacement à Clermont les 24 et 25.

Pour résumer, le Stade toulousain s'est attaché les services d'un joueur polyvalent, et qui pourra rendre de fiers services lors des Tournois des 6 Nations. Cette association a tout pour devenir une belle histoire d'amour.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (20)
Pierodubo Il y a 2 mois Le 24/11/2023 à 08:51

A cette sacré école de rugby de Toulouse hahahahahahaha

rugbymince Il y a 2 mois Le 23/11/2023 à 06:39

Le miracle du salarycap toulousain. La semaine dernière, on prolongé deux jokers cdm. On nous répond, oui c'est avec le salaire de jaminet... OK. On nous répond quoi maintenant ?. Sachant que le départ de jaminet entraîne déjà une baisse du salarycap

ForciaST Il y a 2 mois Le 23/11/2023 à 07:17

Salary cap!!! encore une fois allez regarder sur Google le salaire des joueurs du ST et vous verrez le salaire que donne Toulouse a c joueurs. Et surtout regarder devant votre porte et faite votre propre autocritique vous vous apercevez qu'il y as du taf

LeoDuc Il y a 2 mois Le 23/11/2023 à 07:55

Après le complot arbitral pro-toulouse, le complot tolosano-salary-cap. Et vas-y que ça pleurniche.

rugbymince Il y a 2 mois Le 23/11/2023 à 07:59

Qui pleurniche ???

Rugbytoujours Il y a 2 mois Le 23/11/2023 à 01:30

Il comme choix- pourquoi recruter dans un autre pays.