International - Owen Farrell : "La passion, chez moi, ne diminue pas au fil des saisons"

  • International - Owen Farrell (Angleterre)
    International - Owen Farrell (Angleterre) Icon Sport - Icon Sport
Publié le
Partager :

À l’occasion du lancement des coupes d’Europe à Tottenham, le capitaine du XV de la Rose et des Saracens Owen Farrell a confié ses ambitions aux journalistes.

Dans une quinzaine de jours, vous débuterez la Champions Cup avec les Saracens. Pouvez-vous vraiment remporter cette compétition ?

Tout est possible en Champions Cup . (…) Les Saracens n’ont pas été très performants l’an passé dans cette compétition, ont beaucoup appris et seront à n’en pas douter meilleurs cette fois-ci. Pour nous, tout commencera à Pretoria face aux Bulls. Ce sera un challenge nouveau, excitant. Et pas seulement parce qu’on jouera sous la chaleur en plein mois de décembre !

Que représente cette compétition, pour vous ?

Pour avoir joué à Thomond Park (Munster), au stade Michelin ou Marcel-Deflandre plusieurs fois dans ma carrière, je sais ce que peuvent provoquer les grands matchs de Champions Cup chez les gens : l’ambiance à Tottenham (le lieu des finales européennes) sera j’en suis sûr incroyable.[...] La coupe d’Europe, ce sont de nombreux souvenirs d’enfance, pour moi: je rentrais de l’école le vendredi soir et au fil du week-end, je regardais du rugby, du rugby et encore du rugby. Les grands matchs se succédaient. Le Premiership est évidemment excitant mais la Champions Cup a quelque chose de très spécial, à mes yeux.

Soulagé d’avoir décroché la victoire en petite finale, le capitaine Owen Farrell estime que son équipe est montée en puissance tout au long du Mondial, et qu’elle a offert une fin honorable à ses futurs retraités.

À lire > https://t.co/G5nKX3kXYR pic.twitter.com/W7fRbrdRYE

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) October 28, 2023

Comment voyez-vous le futur ?

J’ai quelques idées. Mais jusqu’à la Coupe du monde, tout ne ressemblera pas forcément à ce que j’ai prévu. La première chose à faire, c’est de m’adapter à l’évolution du jeu et de monter en puissance. Ce n’est pas pare que j’ai passé 30 ans que je n’ai plus de projets : nous avons tous vécu de fortes émotions pendant la Coupe du monde en France mais revenir au club n’a pas été pesant. Regardez les performances qu’ont réalisées certains des internationaux anglais à leur retour en Premiership !

Jouerez-vous en équipe nationale jusqu’à 38 ans, comme Johnny Sexton ?

Je veux jouer le plus longtemps possible. La passion, chez moi, ne diminue pas au fil des saisons.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
Holzen Il y a 3 mois Le 22/11/2023 à 22:59

Même si je trouve le joueur arrogant (mais qui sommes-nous, français, pour juger ce trait de caractère), il faut reconnaitre que c'est un excellent leader.

Gcone1 Il y a 3 mois Le 22/11/2023 à 15:05

Un grand joueur ! 3/4 complet ! Un leader. Indispensable à son équipe ! Encore de belles années devant lui !