Pro D2 - Soyaux-Angoulême renoue avec la victoire en dominant Nevers dans la douleur

Par Loïc Padovani
  • Ben Botica a inscrit 24 points ce soir et a permis à Soyaux-Angoulême de l'emporter contre Nevers.
    Ben Botica a inscrit 24 points ce soir et a permis à Soyaux-Angoulême de l'emporter contre Nevers. Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Ce vendredi soir, au stade Chanzy, Soyaux-Angoulême a retrouvé le goût de la victoire à domicile en Pro D2, en l'emportant contre Nevers 27-23. Dans une rencontre très décousue à cause de l'indiscipline, les Angoumoisins pourront remercier leur buteur Ben Botica, auteur d'un 8/8 ce soir au pied, même s'il a aussi coûté un essai de pénalité à son équipe.

Quelle fin de match sous tension entre Soyaux-Angoulême et Nevers ! Grâce au pied de Ben Botica et de Manu Saubusse, les Charentais retrouvent la victoire après plus de deux mois de disette face à des Neversois trop inconstants pour espérer l'emporter.

Après six matchs sans le moindre succès, les Angoumoisins, dans la zone rouge avant cette neuvième journée, étaient plongés dans une grande période de doute. Les hommes d'Alexandre Ruiz venaient donc avec un esprit conquérant contre Nevers, qui, de son côté, venait en Charente pour obtenir son premier succès hors de ses terres de la saison.

\ud83d\udd1a Fin de match à Chanzy !
Qu’elle fait du bien cette victoire !
Une rencontre où nos joueurs ont montré du caractère pour s’imposer face à une belle équipe Nivernaise.#PROD2 | #SAXVUSON pic.twitter.com/eN4bgvg17C

— SA XV Charente Rugby (@SAXV_Charente) November 3, 2023

Et les locaux tiennent leurs promesses, en prenant le match par le bon bout. Si le troisième ligne portugais de Soyaux-Angoulême, Nicolas Martins, manque de peu d'inscrire le premier essai de cette partie, bien repris par Shaun Reynolds, les Violets n'hésitent pas à prendre les points, par l'intermédiaire de Ben Botica (3-0, 3').

Les conditions météorologiques n'aidant pas, à cause de la pluie incessante qui est tombée sur Chanzy, les Neversois ont du mal à se montrer plus dangereux que cela, et doivent s'en remettre au pied de Shaun Reynolds pour ne pas se faire décrocher au tableau d'affichage (6-3, 21').

Et pourtant réputés pour leur discipline, les Jaunets se retrouvent vite dépassés par les offensives charentaises. À tel point que Christian Ambadiang, de retour sur le terrain après son carton rouge contre Agen lors de la cinquième journée, est prié de quitter la pelouse dix minutes suite à une charge mal maîtrisée sur Manu Saubusse. Ben Botica ne se prive pas pour ajouter trois points supplémentaires, en supériorité numérique (9-3, 28').

À lire aussi : revivez la victoire de Soyaux-Angoulême contre Nevers

Ben Botica, héros puis coupable

Malgré le carton jaune reçu par Germain Burgaud après être entré en travers d'un maul, l'ouvreur angoumoisin rajoute de nouveaux points au pied et continue de porter son équipe vers le succès (15-3, 39').

Alors que la sirène retentit, le demi de mêlée nivernais Hugo Bouyssou parvient à trouver l'intervalle et sert en bout de ligne... Christian Ambadiang, de retour sur le terrain après son carton. L'ailier camerounais s'en va pour aplatir, mais il est repris à quelques centimètres de la ligne par... Ben Botica, décidément partout dans ce premier acte.

L'arbitre de cette rencontre, Anthony Lac, après avoir revu les images de la vidéo, se rend compte que l'ouvreur charentais avait poussé Ambadiang en touche avec l'épaule et n'avait en aucun cas essayé de le plaquer. Résultat : carton jaune et essai de pénalité. Une double sanction qui fait mal aux hommes d'Alexandre Ruiz avant de rentrer aux vestiaires (15-10, 40').

Si Ben Botica n'est pas là pendant dix minutes, et que Soyaux-Angoulême doit évoluer à 13 contre 15, Manu Saubusse prend les choses en main. Et même à 40 mètres, excentré sur la gauche des poteaux, le demi de mêlée des Violets remet les locaux dans l'avancée (18-10, 45').

Mais c'était sans compter sur le show Christian Ambadiang. À l’origine de l'essai de pénalité avant la mi-temps, l'ailier nivernais prend le ballon dans son camp et élimine quatre défenseurs avant d'aplatir le ballon. Shaun Reynolds, en coin, ne tremble pas. Nevers revient à un petit point et croit de plus en plus à la victoire (18-17, 52').

Le héros Ben Botica, acte 2

De retour à 15 contre 15 après le carton jaune de Ben Botica, les Angoumoisins repartent à l'attaque et continuent de mettre la pression sur la défense neversoise, toujours aussi indisciplinée. L'ouvreur ne se fait pas prier pour continuer son sans-faute, porté par son public et à 8/8 dans cette partie (27-20, 78').

Nevers n'a plus le choix, et doit se porter à l'attaque pour au moins accrocher le match nul. Mais alors que les Charentais se mettent à la faute, Shaun Reynolds décide de prendre les points et d'assurer au minimum le bonus défensif (27-23, 79').

Les joueurs de l’USON repartent d’Angoulême avec le point de bonus défensif. pic.twitter.com/e9IkZN4aFs

— USON NEVERS RUGBY (@usonneversrugby) November 3, 2023

Dernier ballon d'attaque pour les visiteurs, qui doivent remonter 80 mètres à la main à la sirène. Infructueux, après un grattage récompensé par Anthony Lac. Comme un symbole, Ben Botica tape en touche et scelle la deuxième victoire de la saison des Violets.

Grâce à ce succès, les Charentais sortent de la zone rouge avec 14 points et tenteront de confirmer vendredi prochain à Brive. Nevers, de son côté, gâche l'opportunité de monter sur le podium et ne s'est toujours pas imposé de la saison hors de ses bases. Les hommes de Xavier Péméja devront vite relever la tête contre la lanterne rouge, Rouen, à domicile, vendredi prochain.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
Rudebi Il y a 3 mois Le 03/11/2023 à 22:22

Encore des points gâchés... Indiscipline quand tu nous tiens !!!

Mainxe Il y a 3 mois Le 04/11/2023 à 07:39

L'indiscipline des neversois est provoquée par l'équipe d'Angoulême qui a dominé le pack adverse.