Santé - Une nouvelle étude alerte sur les risques de lésions cérébrales dans le rugby

Par Yanis Guillou
  • Coupe du monde de rugby 2023 - Marcus Smith a manqué la demi-finale à cause d'une commotion cérébrale
    Coupe du monde de rugby 2023 - Marcus Smith a manqué la demi-finale à cause d'une commotion cérébrale PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le
Partager :

Une étude réalisée par l'Université de Glasgow et publiée par la BBC démontre que le risque de lésion cérébrale pour un joueur de rugby augmente considérablement avec les années. Tout en saluant les efforts de World Rugby dans ce domaine, les chercheurs clament qu'un effort doit encore être fait dans le rugby.

Ce n'est plus un secret pour personne, le rugby est un sport dans lequel plane constamment le risque de commotion cérébrale, à cause des nombreux chocs à la tête qui peuvent avoir lieu. Ce mardi, une nouvelle étude menée par l'Université de Glasgow et publiée par la BBC révèle que les joueurs qui avaient une carrière plus longue étaient davantage susceptibles de développer une maladie dégénérative du cerveau. Pour cette étude, les cervaux de 31 anciens joueurs ont été analysés, dont 23 amateurs et huit professionnels.

14% de risque en plus par année jouée

Sur cet échantillon, 21 présentaient des signes d'une maladie liée à des traumatismes crâniens répétés et à des commotions cérébrales. Près des deux tiers des personnes touchées par l'encéphalopathie traumatique chronique (ETC) jouaient au niveau amateur. L’ETC est une maladie cérébrale qui serait causée par des blessures répétées à la tête et des coups à la tête. Cela s’aggrave lentement avec le temps et conduit à la démence.

Le flanker international du Racing 92 revient sur le récent témoignage d’Alexandre Lapandry, évoque la problématique des commotions cérébrales et parle de Bernard Le Roux, son coéquipier dans les Hauts-de-Seine.

L'entretien > https://t.co/2VQrbKb7jF pic.twitter.com/aedVBtaMR2

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 8, 2022

Selon l'étude, avec une carrière moyenne de 18 ans, 68 % des cerveaux présentaient des traces de la maladie cérébrale. Plus édifiant encore, chaque année supplémentaire de rugby jouée augmenterait le risque de développer une ETC de 14%. Le Dr James Robson a reconnu que plusieurs efforts avaient été faits pour éviter au maximum les contacts à la tête dans le rugby mais le professeur Stewart estime que des efforts doivent encore être faits pour la sécurité des joueurs. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (5)
Babati Il y a 4 mois Le 24/10/2023 à 19:45

Il faut surtout changer la règle dans les rucks! Ca tape trop fort! Avant les joueurs pouvaient se protéger en faisant passer le ballon entre leurs jambes. Maintenant c'est pénalité! Il faut aussi que les joueurs réapprennent le rugby de contournement et arrête de se rentrer dedans bêtement. Surtout que souvent ils perdent le ballon. Ce qui a considérablement changé c'est surtout leurs musculations! A-t-on besoin d'être des bodybuildés pour joueur au rugby?

eric.kaeuffling Il y a 4 mois Le 25/10/2023 à 14:45

Je suis d'accord, le rugby est plus traumatisant, car les mecs sont plus rapides, plus lourds, plus musclés. Quand tu vois les 3/4 centres Aki, Danty, Tuilagui etc, on n'est pas dans l'évitement, c'est sûr ! Je ne sais pas ce qu'il faudrait faire pour changer ça.

eric.kaeuffling Il y a 4 mois Le 24/10/2023 à 18:23

Santé - Une nouvelle étude alerte sur les risques de vivre, 100% des personnes finissent par mourir. C'est affreux ... !
Santé - Une nouvelle étude alerte sur les risques de faire des études sur les risques !

nionenithree Il y a 4 mois Le 24/10/2023 à 16:58

Comme pour la ceinture de sécurité en voiture ,il est temps de rendre obligatoire le port de casque à tous les joueurs.

eric.kaeuffling Il y a 4 mois Le 24/10/2023 à 18:27

Le casque protège que pour les chocs à la tête, pas pour les 98% des autres chocs. Comme le masque ne protège pas des virus.