• Antoine Dupont et les Bleus retrouvent l'Angleterre à Twickenham. En 2022, les Bleus l'avaient emporté au Stade de France pour remporter le grand chelem.
    Antoine Dupont et les Bleus retrouvent l'Angleterre à Twickenham. En 2022, les Bleus l'avaient emporté au Stade de France pour remporter le grand chelem. Icon Sport - Icon Sport

6 Nations 2023 - Angleterre - France - Twickenham l'ultime défi, les choix du staff : les enjeux de la semaine des Bleus

Par Paul Arnould
Le | Mis à jour

6 NATIONS 2023 - Le Tournoi des 6 Nations reprend ses droits cette semaine. Le XV de France se réunit à Marcoussis pour préparer le déplacement à Twickenham, le temple du rugby mondial qui résiste encore aux Bleus de Fabien Galthié. Une semaine à enjeux pour les Bleus et pour le staff qui devra faire des choix importants. 

Le XV de France affronte l'Angleterre samedi à 17h45 lors du 4e match du Tournoi des 6 Nations 2023. Avec deux victoires (Italie, Ecosse) pour une défaite en Irlande, les Bleus peuvent encore conserver le trophée, mais devront s'imposer lors du "Crunch" qui s'annonce rugueux. Plusieurs enjeux entourent la semaine de préparation des Tricolores avant le grand rendez-vous. On fait le point. 

C'est assez rare pour le préciser : les Bleus de Fabien Galthié ne se sont jamais imposés à Twickenham depuis que l'ancien demi de mêlée international est à la tête de la sélection (2020). Alors certes, les Français ont joué seulement deux matchs dans le temple du rugby anglais vide comme une coquille à cause du Covid en décembre 2020 (22-19) et mars 2021 (défaite 23-20), néanmoins les Bleus devront trouver la recette magique pour renvoyer les Anglais à leurs doutes à six mois de la Coupe du monde.

  • Trouver la recette pour s'imposer (enfin) à Twickenham

Dans l'histoire, Twickenham ne réussit pas vraiment à l'équipe de France qui ne s'est imposée qu'à 11 reprises depuis plus de 100 ans (1911, soit 112 ans précisément). Pour retrouver trace du dernier succès français, il faut remonter à 2007 en préparation de la Coupe du monde (21-15). À 2005 dans le Tournoi. Bernard Laporte était alors sélectionneur et Dimitri Yachvili avait inscrit les 18 points de la victoire au pied (18-17).

Un défi important pour la bande d'Antoine Dupont dans la route qui l'amènera au Mondial. Le parfait moment pour envoyer un nouveau message et remettre les Anglais la tête sous l'eau alors que ces derniers reprennent un peu de couleurs après un début de Tournoi décevant. Un "Crunch" qui va compter aussi pour le classement World Rugby : en cas de défaite, les Bleus basculeront à la 4e place du classement mondial derrière la Nouvelle-Zélande et l'Afrique du Sud. Soyons optimistes, ils peuvent aussi devenir les nouveaux leaders de la hiérarchie en cas de succès et de défaite de l'Irlande en Ecosse. 

Face à des Anglais toujours redoutables quand il s'agit de jouer la France, les Français devront exceller dans le jeu d'occupation. Maintenir le XV de la Rose sous pression est une des clés du match et dans ce secteur, Thomas Ramos et les siens n'ont pas été à leur avantage depuis le début du Tournoi (38% d'occupation face à l'Irlande, 39% contre l'Ecosse). 

  • Danty débutera-t-il face aux Anglais ? 

Sans faire injure à Yoram Moefana, le Bordelais n'a pas profité de l'absence de Jonathan Danty pour s'imposer indiscutablement au centre de l'attaque française. Peu en vue lors des trois premières rencontres sans passer complètement à côté, le retour du Rochelais paraît s'imposer comme une évidence. Danty a rejoué trois fois depuis son retour à la compétition. Entré en deuxième période face à Castres, il a disputé 67 minutes face à Brive et l'intégralité du match le week-end dernier lors de la victoire rochelaise à Pau. Une rencontre où le numéro 12 s'est montré à son avantage, gagnant ses collisions, et affichant ses qualités connues : grosse défense, facilité à gratter des ballons chauds. 

Jonathan Danty pourrait retrouver une place de titulaire face à l'Angleterre.
Jonathan Danty pourrait retrouver une place de titulaire face à l'Angleterre. Icon Sport - Icon Sport

Danty titulaire à Twickenham ? La réponse devrait intervenir mercredi lors de l'entraînement à haute intensité prévu à Marcoussis. Si l'ancien Parisien répond favorablement à ce test censé préparer au niveau international, Fabien Galthié pourrait être tenté de le lancer d'entrée à Londres. 

  • La valse des piliers

Contre l'Angleterre, le staff français va titulariser un 3e pilier droit différent depuis le début du Tournoi. C'est la première fois depuis le début du mandat de Fabien Galthié que cela arrive. Le sélectionneur n'a pas vraiment eu le choix. Uini Atonio est suspendu et sera de retour pour le pays de Galles et Mohamed Haouas a été exclu face à l'Ecosse et reste hors course pour la fin du Tournoi. Pour anticiper cette situation, les entraîneurs ont préservé Sipili Falatea, présent sur la liste des 17 joueurs protégés pour la 20e journée de Top 14.

Sipili Falatea aura-t-il la chance de débuter le "Crunch" ?
Sipili Falatea aura-t-il la chance de débuter le "Crunch" ? Icon Sport - Icon Sport

Dorian Aldegheri a été appelé dans les 42 avec l'Oyonnaxien Thomas Laclayat. Le Toulousain n'a pas joué avec son club face au Racing 92 et sera frais. Qui portera le numéro 3 dans le dos en Angleterre ? Fabien Galhité donnera-t-il sa chance au pilier bordelais qui a débuté sur le banc lors des trois premiers matchs ou lancera-t-il Aldegheri qui n'a plus débuté une rencontre avec la France depuis l'Autumn Nations Cup en 2020, déjà face à l'Angleterre ? À moins que la surprise Laclayat ne vienne tout chambouler, même si le joueur d'Oyo part avec un léger train de retard. Autant de questions qui trouveront des réponses dans la semaine d'entraînement des Bleus, et notamment cette fameuse session à haute intensité...

  • Le remplacement de Jelonch

C'était la très mauvaise nouvelle de la victoire face à l'Ecosse : Anthony Jelonch s'est gravement blessé au genou a bien été opéré ce lundi. Il entame maintenant une course contre la montre pour se donner une chance de disputer la Coupe du monde. En attendant, les Bleus doivent faire sans le troisième ligne toulousain. François Cros, revenu en sélection, est le remplaçant naturel. C'est lui qui a pris sa place au Stade de France face aux Celtes.

Lui encore qui était titulaire lors du grand chelem 2022. Pas de surprise à attendre pour le match à Twickenham. C'est plutôt sur le banc que ça va bouger. Sekou Macalou est précieux dans son rôle hybride, et Dylan Cretin apparaissait comme la solution pour terminer la rencontre. Seulement voilà, le Lyonnais s'est fracturé le métatarse à Castres et sera absent pendant au moins un mois et demi. 

\ud83c\uddeb\ud83c\uddf7 [6 NATIONS] Encore des changements dans le groupe du XV de France qui prépare le déplacement à Twickenham face à l'Angleterre !

Le groupe complet > https://t.co/Os5JeNh6rf pic.twitter.com/EAYflUroZc

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) March 6, 2023

Plusieurs choix s'offrent à Fabien Galthié. Le premier : rester sur un banc à "6:2" (six avants et deux trois-quarts) et faire confiance à un joueur supplémentaire parmi les remplaçants. En tête de liste, le Rochelais Yoan Tanga, très constant avec son club depuis le début de la saison et qui avait laissé une bonne impression au staff après la tournée au Japon. Le second choix pourrait être de basculer avec cinq avants et trois trois-quarts.

Cela permettrait à Danty de retrouver une place de titulaire, Moefana débutant sur le banc. Ou inversement. Le Bordelais a l'avantage de pouvoir couvrir les postes de centre et d'ailier. Le seul hic, c'est que Fabien Galthié est attaché à son "6:2". Il n'a plus joué avec trois trois-quarts depuis le 11 mars 2022 et une victoire au pays de Galles, lors de la 4e journée du Tournoi... Garder six avants sur le banc pour contrer la puissance du pack anglais semble compréhensible. Affaire à suivre...