• International - Kurtley Beale (Australie)
    International - Kurtley Beale (Australie) PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport

International - Kurtley Beale, l'enfant terrible qui multiplie les frasques dans le rugby australien

Le | Mis à jour

INTERNATIONAL - Interpellé ce vendredi après une accusation d'agression sexuelle à Sydney, Kurtley Beale n'en est pas à la première frasque de sa carrière. À 34 ans, l'arrière des Wallabies (95 sélections) a déjà beaucoup fait parler de lui pour des raisons extra-sportives.

À seulement huit mois de la Coupe du monde 2023 en France, Kurtley Beale ne fait pas parler de lui pour ses qualités de rugbyman. L'arrière international (34 ans, 95 sélections), est actuellement entendu par la police de Sydney après avoir été l'objet d'une accusation d'agression sexuelle. Le 17 décembre dernier, il aurait agressé sexuellement une femme dans les toilettes d'un hôtel de Bondi Beach. Une accusation grave, à l'encontre d'un joueur dont le nom est souvent apparu dans des affaires extra-sportives. 

De nombreuses bagarres et une suspension

Déjà, il faut savoir que depuis 2009 et son premier match en sélection, Kurtley Beale a cumulé 94.500 dollars (66.200 euros) d'amende. Les raisons sont multiples. En 2011, il avait été sanctionné pour une bagarre avec ses coéquipiers James O'Connor et Quade Cooper - eux aussi largement connus pour leurs déboires extra-sportifs - avant un match face à la France, en préparation de la Coupe du monde. Un match que les Australiens avaient tout de même largement gagné 59 à 16. L'année suivante, c'est toujours en compagnie de Cooper que Beale récidivait. Cette fois-ci, il avait été accusé de s'être battu avec les videurs du Victory Hotel, après que l'accès au bar leur ait été refusé.

International - Quade Cooper et Kurtley Beale (Australie)
International - Quade Cooper et Kurtley Beale (Australie) ActionPlus / Icon Sport - ActionPlus / Icon Sport

En 2013, c'est cette fois avec sa franchise des Melbourne Rebels qu'il se faisait remarquer. Sur le chemin du retour en bus après une lourde défaite face aux Sharks de Durban (64-7), Beale s'est battu avec Cooper Vuna, alors que ce dernier tentait de calmer l'arrière, qui venait d'insulter le capitaine de l'équipe Gareth Delve. Vuna et Beale avaient été mis à pied et ce dernier a été suivi pour des troubles liés à l'alcool. Mais en 2014, Beale faisait de nouveau la Une des journaux. Le natif de Blacktown (New South Wales) "a admis avoir envoyé le 9 juin 2014" une photo dégradante à une membre du staff, Di Patston, révélait l'ARU.

Un ultime avertissement en 2014

Pour cela, il avait été condamné à une amende de 31.000 euros par sa Fédération, mais l'histoire ne s'arrêtait pas là. Seulement quelques mois après la photo, Beale a provoqué une altercation avec cette même Di Patson, dans un avion qui transportait la sélection australienne d'Afrique du Sud en Argentine. Une altercation qui n'avait pas été sans conséquence, puisque Di Patston démissionnait de son poste, après avoir affirmé avoir été au bord du suicide, tout comme le sélectionneur Ewen McKenzie, qui soutenait Patston avec laquelle la rumeur lui prêtait une relation extra-conjugale. Beale, de son côté, écopait d'une énième amende (2000 euros) mais surtout d'un ultime avertissement de la part de sa Fédération. 

International - Ewen McKenzie (Australie) en 2014
International - Ewen McKenzie (Australie) en 2014 ActionPlus / Icon Sport - ActionPlus / Icon Sport

Depuis, celui qui a remporté le Super Rugby avec les Waratahs en 2014, a connu moins de déboires. Lors de ses passages en Europe notamment, aux Wasps et au Racing 92, il ne se faisait pas plus remarquer que cela. Mais à son retour en Australie donc, cette ultime accusation à son encontre compromet la suite de sa carrière. Alors que le verdict de l'enquête se fait attendre, Kurtley Beale restera, à l'image de beaucoup, un des enfants terribles du rugby australien.