Icon Sport

Transferts - Tolofua, Jedrasiak... ça bouge encore chez les Bleus

Tolofua, Jedrasiak... ça bouge encore chez les Bleus
Par Vincent Bissonnet via Midi OlympiquePar jeremy fadat via Midi Olympique

Le 19/10/2018 à 10:53Mis à jour Le 19/10/2018 à 11:29

TRANSFERTS - Un des dossiers les plus indécis et brûlants du marché des internationaux vient de connaître son dénouement avec la prolongation de contrat d’Anthony Jelonch à Castres. D’autres actuels ou récents joueurs du XV de france sont confrontés à un même choix de carrière.

L’actualité des internationaux est marquée par la composition du groupe France et la préparation des tests de novembre. En coulisses aussi, plusieurs prétendants ou membres actuels de la sélection sont confrontés à des choix de carrière cruciaux. Comme révélé sur rugbyrama.fr mercredi matin et confirmé par le CO, Anthony Jelonch (22 ans, 2 sélections), un des joueurs les plus courtisés sur le marché, a décidé de prolonger son aventure avec le Castres olympique pour deux saisons de plus, cette semaine.

Initialement lié jusqu’en juin 2019 avec le champion de France, le troisième ligne, privé de la tournée en raison d’une opération à une épaule, était considéré comme une des priorités de recrutement du Stade toulousain. Son départ pour Ernest-Wallon était un temps pressenti mais l’opération séduction du club rouge et noir n’aura pas abouti. Lyon, en quête d’un porteur puissant, avait aussi étudié son profil.

Au tour de Tolofua et Jedrasiak ?

Mais les dirigeants tarnais, très investis sur ce dossier, ont réussi à convaincre ce grand espoir de rester à Castres et envoient ainsi un signal fort au travers de cette signature. Anthony Jelonch imite ainsi Sébastien Vahaamahina, Wesley Fofana, Eddy Ben Arous, Camille Chat ou encore Wenceslas Lauret, tous restés fidèles à leurs couleurs. D’autres internationaux en fin de contrat animent le marché.

Après l’annonce du départ de Guilhem Guirado (32 ans, 60 sélections) à Montpellier, le Stade français s’est rapproché de Christopher-Eric Tolofua (24 ans, 7 sélections) même si, sur ce dossier, Clermont avait pris une longueur d’avance. Les tractations se poursuivent. La piste toulonnaise n’est pas d’actualité. Les Saracens, contraints par le salary cap, ne devraient pas batailler pour conserver l’ancien Toulousain, sevré de temps de jeu, même si l’intéressé envisageait de rester outre-Manche.

Premiership - Christopher Tolofua (Saracens) contre Sale

Premiership - Christopher Tolofua (Saracens) contre SaleIcon Sport

Paul Jedrasiak (25 ans, 10 sélections), aussi, est courtisé. Après avoir vu Rémi Lamerat s’engager avec Bordeaux-Bègles, l’ASMCA espère conserver son deuxième ligne mais Lyon et Montpellier ont récemment transmis une proposition de contrat. La balle est dans le camp du joueur. Le devenir d’Anthony Belleau (22 ans, 7 sélections) devrait prochainement connaître son dénouement, un accord étant en vue, comme indiqué vendredi dans ces colonnes. Un statu quo promis aussi à Maxime Médard (31 ans, 50 sélections). L’ailier-arrière toulousain dispose d’une année optionnelle dans son contrat. Elle devrait être activée et un nouvel engagement, au-delà de 2020, est même en vue.

Certains Bleus récemment capés devraient être fixés plus tard sur leur devenir. Tels le Castrais Geoffrey Palis (27 ans, 2 sélections), blessé longue durée, ou le Lyonnais Lionel Beauxis (32 ans, 24 sélections). Après avoir bouclé les prolongations de Benjamin Urdapilleta et Anthony Jelonch, la direction du CO va se pencher sur la situation de son arrière ; du côté du Lou, les dirigeants veulent se donner le temps de la réflexion, le maintien du numéro 10 étant pour l’heure envisagé comme une possibilité.

Top 14 - Paul Jedrasiak (Clermont) contre Montpellier

Top 14 - Paul Jedrasiak (Clermont) contre MontpellierIcon Sport

Contenus sponsorisés
0
0