• Top 14 - Patrick SOBELA (Lyon).
    Top 14 - Patrick SOBELA (Lyon).

Lyon renverse Bordeaux grâce à une bonne seconde période

Le | Mis à jour

TOP 14 - En clôture de cette sixième journée, le LOU, qui recevait l’Union Bordeaux Bègles, s’est imposé 36-21. Grâce à cette victoire importante, les joueurs entraînés par Xavier Garbajosa, désormais dixièmes, ne sont plus qu’à un point de la sixième place. L’UBB, de son côté, est douzième.

Inconstant depuis la rentrée, comme en témoigne la douzième place occupée avant la rencontre, Lyon s’est donné un bol d’air frais, ce dimanche soir, en s’imposant face à l’UBB (36-21). Chacun a eu sa mi-temps. Bordeaux a dominé la première, mais Lyon s’est réveillé et a rattrapé le retard de six points qu’il avait à la pause.

Lyon vient à bout de Bordeaux-Bègles grâce à une bonne deuxième période !#LOUUBB #TOP14

Le film du match > https://t.co/ATGD5N3Afl pic.twitter.com/0cBpkW8zjw

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) October 9, 2022

À Gerland, une longue première séquence de plus de trois minutes venait donner le tempo du match, puis l’ouvreur local, Léo Berdeu, ouvrait rapidement le score grâce à une pénalité (3-0, 6e). Cependant, ce sont les visiteurs qui étaient dominateurs sur cette entame. Ils frappaient une première fois avec un essai de Louis Bielle Biarrey, venu conclure une prise d’intervalle de son ouvreur Matthieu Jalibert (3-5, 12e). Puis une seconde fois, dix minutes plus tard, lorsque Jefferson Poirot, en force, franchissait l’en-but adverse (6-12, 24).

Si entre temps, Léo Berdeu avait passé une deuxième pénalité (16e), son équipe était globalement privée de ballon pendant le premier acte, où Bordeaux faisait le jeu. Il fallait, par exemple, attendre la trente-cinquième minute pour voir le LOU arriver à cinq mètres de l’en-but bordelais. Cependant, coup sur coup, Ben Tameifuna (dans un maul), puis Bastien Vergnes-Taillefer (en volant un lancer de Coltman), contraient les assauts lyonnais. Le LOU devait alors s’en remettre à la botte de Léo Berdeu pour réduire l’écart au score (9-15) et punir une faute cynique de Matthieu Jalibert, logiquement sanctionné d’un carton jaune (40e).

Baptiste Couilloud a réveillé le LOU

Au retour des vestiaires, l’UBB, alors en infériorité numérique, n’encaissait que trois points sur une pénalité réussie par Léo Berdeu (12-15, 50e). On pensait alors que Bordeaux avait fait le plus dur, d’autant que Jalibert, dans la foulée, redonnait six unités d’avance aux siens (12-18, 52e). Mais c’était sans compter sur le réveil du LOU qui, bien aidé par la bonne entrée de son banc et l’indiscipline bordelaise, allait renverser la fin de match.

À la cinquante-cinquième minute, Joel Kpoku perçait la défense adverse et Beka Saghinadze filait dans l’en-but bordelais (19-18, 55e). Réduit à quatorze suite au carton jaune adressé à Caleb Timu, pour un plaquage à retardement sur Léo Berdeu (55e), Bordeaux commençait à subir les impacts. Baptiste Couilloud, excellent dès son entrée en jeu, réveillait Gerland.

Matthieu Jalibert (60e) et Léo Berdeu (64e) poursuivaient leur duel de buteur, et à un quart d’heure de la fin, le LOU comptait un point d’avance (22-21). Néanmoins, dans une fin de match dominée par Lyon, Jordan Taufa (72e), puis Ethan Dumortier (77e) venaient sceller la victoire lyonnaise (36-21). "La semaine a été longue. Nous étions sous pression, mais on a su trouver les ressources collectives. Il faut se servir de cette victoire pour construire pour la suite. Il y a eu des moments de doute, mais les leaders ont su nous remobiliser", pouvait alors savourer Xavier Mignot, au micro de nos confrères de Canal +.