• Challenge Cup - Stade français - Léo Barré
    Challenge Cup - Stade français - Léo Barré

Le duel du jour : Spring-Barré, place à la jeunesse

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

TOP 14 - Pour clore ce Boxing Day, le Racing 92 reçoit dans son enceinte le Stade français, pour un derby qui s'annonce bouillant. Corrigés la saison dernière à la Paris-La Défense-Arena (53-20), les Soldats roses se veulent revanchards. Titularisé à l'arrière, l'habituel numéro 10 Léo Barré fera face à Max Spring, un habitué du poste. Un duel entre deux jeunes aux qualités distinctes.

Max Spring à la relance

A seulement 21, Max Spring s'est par son talent naturellement imposé dans le XV de départ des Ciel et Blanc.Titularisé à neuf reprises depuis le début du championnat, et avec deux réalisations au compteur, le Basque d'origine fait désormais partie des incontournables du Racing 92. Redoutable à la relance, capable de fulgurances, adroit ballon en main, le jeune arrière à tout pour faire des différences sur un terrain. Passé par l'Aviron bayonnais durant sa jeunesse, il est depuis l'année dernière l'une des principales amres offensives des Racingmen. Et ce n'est pas le Stade français qui dira le contraire. La saison dernière, lors de la large victoire des siens face au club de la capitale, Max Spring n'avait eu besoin que de cinq petites minutes pour mettre le feu à la défense des Parisiens. Après avoir déchiiré le premier rideau, il servait Maxime Machenaud à son intérieur qui s'écroulera à quelques mètres de la ligne. Quelques secondes plus tard, les avants finirent le travail en inscrivant le premier essai de la rencontre.

Magnifique action du Racing qui inscrit le premier essai de ce derby ! Mention spéciale au crochet de Max Spring ? #R92SFP

? https://t.co/2CIbCLGkrZ pic.twitter.com/CttCOR0Hsi

— CANAL+ Rugby (@CanalplusRugby) April 3, 2022

Appelé pour la première fois par les Bleus lors de la tournée estivale au Japon, il avait signé sa première cape à l'occasion du dernier match contre les Brave Blossoms (20-15). Si sa première avec le maillot frappé du coq ne fût pas parfaite, nul doute que le numéro 15 aspire à de nouvelles sélections. Pour le moment barré par les deux Toulousains, Melvyn Jaminet et Thomas Ramos, il y a fort à parier qu'il sera de nouveau appelé par staff des Bleus dans les années, voire mois, à venir. En attendant, il enchaîne les rencontres sur les pelouses du Top 14, pour le plus grand bonheur des suiveurs du Top 14.

Léo Barré, entre polyvalence et jeunesse

Face au Racing 92, pour la troisième fois de la saison, Léo Barré débutera une rencontre avec le numéro 15 dans le dos. Ultra polyvalent malgré son jeune âge, le joueur d'à peine 20 ans est capable d'évoluer à l'ouverture, au centre et à l'arrière. Avec onze feuilles de match depuis le début du championnat, l'ancien Massicois n'a pour le moment raté qu'une seule rencontre avec les Parisiens. Devenu indispensable aux yeux de Gonzalo Quesada au fil de ses performances, le numéro 10 de formation fait aujourd'hui partie des visages connus du Top 14. Débarqué dans le monde professionnel en 2020, il ne lui aura finalement fallu que peu de temps pour s'habituer aux exigences du haut niveau.

Challenge Cup - Stade français - Léo Barré
Challenge Cup - Stade français - Léo Barré

Face à Max Spring, qui est donc un arrière de formation, Léo Barré aura fort à faire. Peut-être moins explosif que son vis-à-vis du jour, il y a tout de même de fortes chances qu'il pèse lui aussi sur la rencontre, mais dans un style différent. Très remuant, le Francilien est également doté d'un bon jeu au pied. Des qualités qui seront à n'en pas douter précieuses pour les Soldats roses, qui en cas de victoire sur les terres du Racing 92, arracheraient la deuxième place aux Ciel et Blanc.

Par Philippe Girardie