Icon Sport

Toulouse : Jelonch se sent "libéré"

Toulouse : Jelonch se sent "libéré"
Par Jeremy Fadat via Midi Olympique

Le 18/09/2021 à 20:19Mis à jour Le 18/09/2021 à 20:29

TOP 14 - Titularisé pour la première fois avec le Stade toulousain samedi, le troisième ligne international Anthony Jelonch fut des artisans du succès des siens (17-15), qui permet aux champions de France et d’Europe de rester invaincus cette saison et de conforter leur fauteuil de leader du Top 14.

Dimanche de rnier, Anthony Jelonch avait connu sa première apparition sous le maillot du Stade toulousain. À voir l’acclamation qu’il avait reçu de la part du public d’Ernest-Wallon, le troisième ligne international est déjà adopté. "J’ai été agréablement surpris, dit-il aujourd’hui. C’était un grand moment pour moi." Son président Didier Lacroix avait même indiqué qu’il avait l’impression de le voir à Toulouse depuis des années. "Je connaissais la plupart des mecs, je suis bien dans le groupe et j’ai cette capacité à m’acclimater rapidement", avoue Jelonch.

Restait à intégrer les systèmes toulousains. "Cela va de mieux en mieux. Je connais par cœur le plan de jeu et mes partenaires savent me replacer si besoin." Ce samedi, à Montpellier, l’ancien Castrais a vécu une autre première. Titularisation cette fois. "Il me tardait de débuter un match. C’est chose faite et je suis libéré. Il y a la victoire en prime. Montpellier est revenu fort mais on a gardé le cap."

"Je reprends de plus en plus le rythme"

Effectivement, le Stade toulousain a enchaîné son troisième succès en autant de journées. Mais, après avoir mené 17-3, les champions de France et d’Europe ont eu quelques frayeurs en fin de rencontre, en étant notamment réduits à treize en raison de la règle de carence. Sorti à cet instant, Jelonch a bouillonné sur le banc : "Il y avait des espaces de partout et c’était dur. Mais les mecs ont su gagner le match. Même si on aurait pu se faciliter les choses plus tôt... On a eu un peu de chance mais l’équipe a fait un gros match." Et lui a eu beaucoup de travail au sol en première période, secteur dans lequel les Rouge et Noir ont été performants. "C’était un gros combat devant en première mi-temps. On a su répondre présent, avec des contre-rucks et des ballons grattés importants. Cela nous a permis de sortir de notre camp."

Même si tout n’est pas parfait, notamment sur le plan offensif, le Stade toulousain – qui a connu une préparation très raccourcie - poursuit sa marche en avant. Comme Jelonch. "Il y a eu beaucoup d’en-avant et on n’arrive pas encore à mettre notre système de jeu en place mais ça va venir. Quand on nettoie bien les premiers rucks, on voit déjà qu’on enchaîne mieux." Et lui, un des meilleurs Toulousains sur le terrain samedi, assure qu’il va aussi monter en puissance sur le plan personnel, après avoir largement retardé sa reprise après la tournée en Australie avec le XV de France puis ses congés obligatoires : "Je me sens bien mais pas encore au top sur le cardio par exemple. Je sens que les vacances sont passées par là (sourire). Mais je reprends de plus en plus le rythme."

Contenus sponsorisés