Icon Sport

Bastareaud, un avenir encore énigmatique

Bastareaud, un avenir encore énigmatique
Par Rugbyrama

Le 10/08/2022 à 11:54Mis à jour Le 10/08/2022 à 15:02

TOP 14 - Remis de sa grave blessure aux genoux, Mathieu Bastareaud est en pleine rééducation sportive depuis plusieurs semaines à Toulon, sans savoir s'il pourra rejouer au rugby. Du côté du club, aucune décision n’a encore été prise pour trancher sur l’avenir du joueur.

A la mi-juillet, une simple image aura suffi à éveiller les soupçons. Un cliché des plus ordinaires dans un contexte qui l’est moins, où un joueur gravement blessé quelques mois plus tôt entame sa rééducation sportive. Peu de personnes auraient imaginé Mathieu Bastareaud regagner les terrains après sa rupture du tendon quadricipital des deux genoux en novembre dernier. Pour cause : même à l’heure où ces lignes sont écrites, le retour de l’ancien trois-quarts centre (1,83m ; 125kg) reconverti numéro 8 n’a rien d’officiel et n'existe qu'à l'état d'hypothèse. Sans paillettes ni fioritures, le Rugby Club Toulonnais a laissé entrevoir un mince espoir via une publication sur les réseaux sociaux il y a un mois. Celle-ci, proche du jeu de devinettes, montre le visage souriant de “Bastarocket” parmi les nouvelles têtes toulonnaises arrivées à l'intersaison. Sans donner davantage de précisions sur le rôle qu'il pourrait jouer. Entre-temps, le principal intéressé a lui-même publié diverses photos de préparation physique cet été. Suffisant pour exciter la nébuleuse des médias.

Mignoni : "L’envie ne doit pas prendre le dessus sur la raison"

Après un parcours semé d’embûches, voir le joueur adresser un joli pied de nez à ses pépins physiques pour embrasser un retour au bercail toulonnais en tant que joueur serait presque miraculeux. Problème : ledit retour de Bastareaud, 33 ans, n’est pour l’instant qu’un fantasme. Pour La Provence, le nouvel entraîneur de Toulon Pierre Mignoni a modéré les ardeurs autour de l’ancien international français (54 sélections) qu’il a entraîné ces dernières années à Lyon : “Une décision sera prise collatéralement, pour le bien du club et celui de Mathieu. Il faut y aller avec beaucoup d’humilité. Ce qu’il fait actuellement, c’est bien, et franchement, il n’est pas trop mal. Mais il n’est pas encore sur le terrain à faire du rugby avec nous. C’est trop tôt. L’envie ne doit pas prendre le dessus sur la raison. Ce sera donc la raison et l’envie en même temps.”

La possibilité d’un contrat de joueur supplémentaire pourrait être un compromis bien qu'aucune signature n'ait été actée pour le moment. Si Mathieu Bastareaud a connu les sommets à Toulon par le passé (un bouclier de Brennus, trois Coupes d’Europe; N.D.L.R), ses années lyonnaises n’ont pas été du même acabit. Arrivé en 2019 dans le Rhône, il n’y a disputé que 20 matchs en trois ans ; interrompus par une pige peu fructueuse à New York en Major League, avec seulement cinq rencontres.

Michalak : "Important d'avoir des mecs comme lui dans un groupe"

Contacté par Rugbyrama, Frédéric Michalak, chargé du développement de la performance individuelle des joueurs du RCT n'a pas tenu à s'exprimer sur la forme actuelle de son ancien coéquipier à Toulon et en équipe de France, encore en phase de reprise sportive. "Je suis content de le revoir à Toulon. C'est important d'avoir des mecs comme ça dans un groupe et pour le projet du club", a t-il simplement commenté.

Pour rappel, le club varois avait proposé à Mathieu Bastareaud de prendre en charge l'équipe des Crabos du RCT en compagnie d’Olivier Beaudon, selon les informations de Midi Olympique. Le natif de Créteil avait également été approché par le Rugby Club Hyères-Carqueiranne-La Crau (Fédérale 1) avec la possibilité d'un contrat d'entraîneur-joueur. Concernant son avenir de joueur professionnel, une décision devrait être prise rapidement. Il s'agira alors de savoir si Mathieu Bastareaud s'offrira un dernier tour d'honneur, aussi inattendu que mérité.

par Rayane BEYLY

Contenus sponsorisés