• Top 14 - Racing 92 - Laurant Travers
    Top 14 - Racing 92 - Laurant Travers

Travers : "Après tout ce qui a été dit sur les "enfants" du Racing..."

Le | Mis à jour

TOP 14 - En conférence de presse, le manager du Racing 92 Laurent Travers est longuement revenu sur la bonne performance de son paquet d’avants, souvent décrié, face à Montpellier…

Votre équipe a été dominatrice en conquête, contre le champion de France. Comment l’avez-vous vécu ?

La conquête, que ce soit la touche ou la mêlée, c’est l’école de la vie. Vous pouvez être performants pendant quatre matchs et passer à côté sur le suivant. Alors, tout le monde vous tombe dessus… Mais après tout ce qui a été dit sur les "enfants" du paquet d’avants du Racing, mes joueurs ont bien réagi et je suis très fier d’eux. Moi, je sais qu’au Racing, nous avons un paquet d’avants.

Les critiques vous vexent-elles ?

Evidemment… On lit, on écoute… On ne fait pas les autruches… On a aussi une fierté…

Il y a longtemps que nous n’avions pas vu le Racing dérouler d’aussi bons mauls pénétrants…

Montpellier ne nous attendait pas sur ce secteur de jeu et on les a peut-être surpris. Le rugby, c’est aussi un jeu d’échec : il faut savoir être stratégique et attaquer l’adversaire où il ne vous attend peut-être pas.

Quid de la performance de Finn Russell, excellent contre Montpellier samedi après-midi ? Cela va-t-il vous inciter à prolonger son contrat ?

Ce n’est pas un match qui va tout changer. Mais ce n’est pas du hasard s’il est bon. Finn a pris conscience de ce qu’il lui manquait par rapport aux saisons précedentes et fait ce qu’il faut pour être performant. Nous sommes très contents de lui depuis de nombreuses semaines. Vous savez, il touche entre trente et quarante ballons par match, il a donc plus de chances de faire des erreurs, parfois. Contre Montpellier, Finn Russell a en tout cas transformé tout le bon travail réalisé par les avants. Comme on dit, ce sont les avants qui décident de gagner le match et ce sont les trois-quarts qui décident du score.

Il n’a pas été retenu en sélection, cela vous surprend-il ?

J’aurais préféré qu’il le soit parce que ça aurait voulu dire que l’équipe est performante. Je ne remettrais jamais en question les choix d’un sélectioneur.