Icon Sport

Teddy Thomas après le derby basque : ''J’ai vraiment fermé les yeux !''

Teddy Thomas après le derby basque : ''J’ai vraiment fermé les yeux !''
Par Rugbyrama

Le 12/06/2021 à 21:16Mis à jour Le 13/06/2021 à 18:00

TOP 14 - L’ailier international du Racing 92 Teddy Thomas était à Aguilera, ce samedi, pour assister au succès du Biarritz Olympique. Né à Biarritz et formé au BO, club qu’il a quitté en 2014, Thomas était aux anges après le match. Le club de ses débuts évoluera en Top 14 la saison prochaine.

Teddy, on vient de vivre un match incroyable. Quelle est votre réaction ?

C’était un match très intense, on n’a pas eu le temps de s’ennuyer ! C’est allé jusqu’au bout du suspense. Voilà, c’est vraiment énorme pour le peuple biarrot. Je ne peux pas dire que les meilleurs ont gagné aujourd’hui, c’est certain, mais en tout cas, c’est super pour tous les Biarrots qui étaient là ce soir.

Parlez-nous de cette atmosphère si particulière...

Cela faisait sept ans que je n’étais pas revenu au stade depuis mon départ. Et il n’y avait presque jamais eu de rencontre avec autant de suspense, autant de volonté pour gagner le match. Et c’est énorme de me dire que je pourrais revenir ici la saison prochaine ! Là, je suis avec mes proches, avec mon grand-père qui m’a éduqué au rugby, et qui est en pleurs car il va bientôt me voir revenir jouer ici, à Aguilera, là où j’ai débuté, là où j’ai fait mes armes.

On imagine que ça va être spécial pour vous…

Oui, bien sûr, ça va être spécial. Après, on a le temps de le voir venir, ce sera dans longtemps. Mais je suis très content pour la ville de Biarritz, pour les joueurs, pour les supporters, pour tous ceux qui aiment le BO. C’est une belle récompense pour tout le monde. Et ça va aussi donner un second souffle à cette ville, à ce club. C’est quelque chose que Biarritz mérite.

Il y aussi cette séance de tirs au but qui va rester dans les mémoires. Comment l’avez-vous vécu ?

C’est la première fois de ma vie que je vois une séance de tirs au but. Je n’en avais même jamais joué. Et là, je vous avoue que j’ai vraiment fermé les yeux pendant toute la séance (sourire)… Je me calquais uniquement sur les cris des supporters (rires). Sur les "ouais !", sur les "non !"… Et heureusement pour nous, ça a été plus des "ouais !" que des "non !". Donc j’ai vraiment vécu un match plein du début à la fin. C’était incroyable !

Propos recueillis par Dorian VIDAL

Contenus sponsorisés