Midi Olympique

Monribot et Germain décevants, Boniface au top... Les notes de l'Aviron bayonnais

Monribot et Germain décevants, Boniface au top... Les notes de l'Aviron bayonnais
Par Marc Duzan via Midi Olympique

Le 12/06/2021 à 20:55Mis à jour Le 12/06/2021 à 20:59

TOP 14 - Les Bayonnais étaient morts de peur et ça s'est vu, à Aguilera. Seul Ugo Boniface et, excepté sur son tir aux buts, Aymeric Luc, ont surnagé.

Ils ont brillé

Les piliers bayonnais Ugo Boniface et Sam Nixon ont su prendre le dessus en mêlée fermée sur leurs homologues biarrots à l'heure de jeu : ils furent aussi efficaces dans les soutiens au porteur et, pour Boniface, souvent très percutant balle en mains. Celui-ci, s'il continue dans cette voie, a devant lui un avenir radieux. Sur l'aile gauche, Joe Ravouvou est un cheval de course, un titan, un vrai tank lorsqu'il déboule dans son couloir à cent à l'heure. Il posa d'ailleurs de lourds problèmes aux défenseurs biarrots en première période : las, il ne fut que trop peu servi.

Top 14 - Joe Ravouvou (Aviron bayonnais) est rattrapé de justesse par Gavin Stark (Biarritz olympique)

Top 14 - Joe Ravouvou (Aviron bayonnais) est rattrapé de justesse par Gavin Stark (Biarritz olympique)Midi Olympique

Sur l'autre aile, Aymeric Luc fit (jusqu'à la séance de tirs aux buts) honneur à sa belle saison, se montrant dangereux sur chacun de ses ballons. Ce pur talent fut néanmoins inconsolable après son tir aux buts raté.

Ils ont tenu leur rang

Konstantin Mikautadze, le deuxième ligne géorgien, a combattu comme un lion pour endiguer les mauls pénétrants adverses, renversant aussi quelques défenseurs par de bonnes charges au ras des regroupements. Au centre, Peyo Muscarditz n'est peut-être pas le plus racé des attaquants mais sa détermination et sa hargne compensent largement une gestuelle parfois hésitante : quelle présence défensive au milieu du terrain !

Ils ont déçu

Gaëtan Germain, un échec au pied en première période, sembla à côté de ses pompes lors des quarante premières minutes du match. Il fut remplacé à la pause par le jeune Théo Costossèque et revint en jeu en fin de rencontre. Jean Monribot, l'un des joueurs bayonnais les plus utilisés depuis le début de saison, parut quelque peu émoussé dans ce derby basque. Mali Hingano n'eut pas la présence physique qu'on attendait de lui, au milieu du terrain. Il en va de même pour Afa Amosa, qui ne put jamais faire avancer son équipe. Le demi d'ouverture Maxime Lafage, plutôt propre dans son animation, aurait en revanche dû demander le drop, juste avant les prolongations et alors que ses coéquipiers pilonnaient la ligne adverse. Guillaume Ducat et Vincent Pelo, pourtant de calibre international, furent indisciplinés en prolongations quand Yannick Bru les aurait souhaités irréprochables.

Contenus sponsorisés