Icon Sport

L’ASM veut mettre les bouchées doubles

L’ASM veut mettre les bouchées doubles

Le 15/03/2019 à 14:57Mis à jour Le 15/03/2019 à 15:00

TOP 14 - Pour suivre le rythme imposé par le Stade toulousain en haut du classement et faire un grand pas vers les demi-finales, l’ASM doit s’imposer face à Pau. Les Clermontois ont travaillé dur physiquement ces derniers jours afin d’attaquer cette dernière ligne droite avec les crocs.

"C’est un match important, on arrive à un virage de la saison." Rémi Lamerat, le centre asémiste ne s’y trompe pas. La réception de Pau est loin d’être une formalité et la nécessité de faire le plein de points pour rester dans les deux premiers est grande. Les deux défaites à l’extérieur sans bonus défensif à Castres et à Lyon et un bonus offensif possible contre l’UBB pourraient manquer au final mais les Jaune et Bleu ont rectifié le tir contre Grenoble avec une victoire bonifiée. Et ce succès a permis de prendre 9 points d’avance sur le 3e, Lyon et 10 sur La Rochelle, 4e. "Nous avons eu un petit bloc de "repos" où nous avons pu bosser sans un match derrière poursuit Lamerat. Cela ne tient pas qu’à nous mais on peut se ménager une fin de saison excitante et nous n’avons pas envie de nous rater à ce moment-là. L’objectif collectif est de bien finir cette saison."

L’ASM est bien lancée vers les demi-finales mais elle ne veut rien lâcher au moment le plus excitant de la saison. "On arrive sur le dernier match du Tournoi, on arrive sur la fin de ce cycle-là déclarait Franck Azéma. On a encore Pau à bien gérer et il y aura Agen avant de basculer sur la Challenge Cup. C’est une période importante à valider. On est dans une phase où on sait comment il faut faire pour rester dans les deux premiers. Il faut prendre le maximum de points, car on en a laissés en route aussi, comme à Castres et à Lyon. C’est important de se focaliser sur la Section et sur ce cycle plus long qui arrive."

" Cela ne tient pas qu’à nous mais on peut se ménager une fin de saison excitante et nous n’avons pas envie de nous rater à ce moment-là"

Avant d’aborder ce dernier doublon et espérer tenir jusqu’au mois de juin, le champion 2017 a mis les bouchés doubles à l’entraînement. Pour valider leur ticket pour Bordeaux mais aussi préparer les échéances futures et les matches couperets, les Clermontois ont serré les dents. La semaine dernière, sans match, a permis de monter le curseur dans la préparation physique. Par habitude, avant d’attaquer un printemps que les Auvergnats espèrent chargé sur les deux tableaux, le championnat et la Coupe d’Europe.

"La semaine dernière on a travaillé différemment rappelle Franck Azéma. Il y a une dimension physique qui est prépondérante en ce moment. On a tiré un peu plus sur les gars, même en début de semaine, cela nous a permis de travailler fort car c’est la dernière période où on peut équilibrer ça. Il n’y a pas beaucoup de créneaux pour cela et le weekend sans match puis une semaine plus longue nous a permis de le faire. Dans le travail physique pur ou dans les jeux, nous avons essayé de trouver une intensité supérieure. J’espère qu’il y aura de la fraîcheur chez les joueurs et dans le jeu. On est focalisé sur nous et sur notre travail depuis une dizaine de jours."

En mal de piliers gauche avec la sélection d’Etienne Falgoux et la blessure de Lonu Uhila, le staff auvergnat pourra compter sur le pilier des Bleuets Giorgi Beria et sur les retours de Peceli Yato et de Setariki Tuicuvu. Et peut-être même sur ceux de Rabah Slimani et de Morgan Parra. "Morgan revient avec l’équipe et si ça va on va l’utiliser bien sûr avouait le coach. Rabah aussi est en bonne voie."

Contre Pau, dimanche à 12h30, l’ASM devra avoir de l’appétit. "C’est une équipe paloise qui a repris confiance après son succès contre Agen, qui était en difficulté mais qui a de la ressource avec des joueurs de qualité rappelle Franck Azéma. Pau a toujours eu un jeu entreprenant et très structuré. Il faut que l’on soit en place. On se concentre sur notre jeu, notre défense, on essaye d’être le plus juste là-dessus." À l’heure de se mettre à table face à la bande à Domingo et Stanley, qu’elle avait battue au match aller (23-27), les Clermontois devront mettre les petits plats dans les grands pour pouvoir déjeuner en paix.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0